Rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3374 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
--------------------------------------------------------Rousseau -----------------------------------------------------------

Courant litterraire : Le rationalisme ( n'accorde de valeur que sur ce qui est fond� sur la raison ---> Tout ce qui existe � sa raison d'�tre )
Religion : D�iste ( Croyance de ceux qui admettent l'existence d'une divinit�, tout en rejetant dogmes et religions )Bien que per�u comme un h�r�tique par les protestants et les catholiques, Rousseau se dit cependant chr�tien, et disciple de J�sus, tout en se livrant au libre examen des dogmes.

Citations utiles : "L'Evangile est le plus sublime de tous les livres, mais c'est un livre. Dieu n'a pas �crit sa loi sur les feuillets d'un livre, mais dans le coeur des hommes." / "Moins un culte estraisonnable, plus on cherche � l'�tablir par la force." / Les protestants sont en g�n�ral mieux instruits que les catholiques. Ce doit �tre : la doctrine des uns exige la discussion, celle des autres la soumission. Le catholique doit adopter la d�cision qu'on lui donne; le protestant doit appendre � d�cider."
Biographie : La vie de Rousseau nous est connue, notamment gr�ce � uneabondante ?uvre autobiographique dont l'ouvrage le plus c�l�bre reste les Confessions.Commenc�es en 1664, elles ont pour ambition de donner une image vraie de leur auteur, et par l� de le d�fendre contre des accusateurs qu'il voit toujours plus nombreux. Avant de revenir sur les enjeux de cette entreprise "qui n'eut jamais d'exemple et dont l'ex�cution n'aura point d'imitateur" selon Rousseau,observons le parcours biographique qu'elle retrace : Ecrivain et philosophe fran�ais Rousseau na�t le 28 juin 1712 � Gen�ve ( r�publique calviniste cad protestante ) "Ma naissance fut le premier de mes malheurs", car sa m�re mourut lors de sa naissance dit-il il est ensuite abandonn� par son p�re � l'�ge de 10 ans et �lev� par son oncle. Son �ducation se fait au gr� de ses fugues, de seserrances � pied, et de ses rencontres, en particulier Mme de Warens. Il est passion� de musique sa d�c�ption sera de ne pas �tre musicien d'ailleurs. Jean-Jacques Rousseau acquiert la gloire en 1750 avec son Discours sur les sciences et les arts. Il y prend comme hypoth�se m�thodologique ce qui va devenir le th�me central de sa philosophie : l'homme na�t naturellement bon et heureux, c'est lasoci�t� qui le corrompt et le rend malheureux. Il r�fute ainsi la notion de p�ch� originel. Il sera forc� au catholicisme ( racont� comme un traumatisme mais reviendra � sa religion natale ).Il meurt le 2 juillet 1778
Bibliographie : - Son oeuvre principale, "Du contrat social", analyse les principes fondateurs du droit politique. Pour Rousseau, seule une convention fondamentalepeut l�gitimer l'autorit� politique et permettre � la volont� g�n�rale du peuple d'exercer sa souverainet�. Il va plus loin que Montesquieu et Voltaire dans la d�fense de la libert� et de l'�galit� entre les hommes, en proposant un ordre naturel qui concilie la libert� individuelle et les exigences de la vie en soci�t�. Le "Contrat social" a inspir� la D�claration des Droits del'Homme
- Dans "l'Emile ou l'Education", Jean-Jacques Rousseau soutient que l'apprentissage doit se faire par l'exp�rience plut�t que par l'analyse. Il y professe �galement une religion naturelle, sans dogme, par opposition � la r�v�lation surnaturelle, ce qui lui vaut d'�tre condamn� en 1762 par le parlement de Paris.
- Critiqu� par les philosophes et attaqu� par Voltaire (quise moque de sa th�orie o� la soci�t� d�nature l'homme), Jean-Jacques Rousseau se sent pers�cut�. Il tente de se d�fendre et de s'expliquer dans "Les Lettres �crites de la montagne" et les "Confessions". Attis�e par Voltaire, la population va m�me jusqu'� lapider sa maison et br�ler ses livres. Les derni�res ann�es de sa vie se passent � Ermenonville dans la maladie et l'isolement....
tracking img