Rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3041 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Je veux chercher si, dans l’ordre civil, il peut y avoir quelque règle d’administration légitime et sûre, en prenant les hommes tels qu’ils sont, et les lois telles qu’elles peuvent être. Je tâcherai d’allier toujours, dans cette recherche, ce que le droit permet avec ce que l’intérêt prescrit, afin que la justice et l’utilité ne se trouvent point divisées » (Livre I, Du contrat social). C’estpar cette phrase que Rousseau introduit son œuvre majeure, Du Contrat social, qui est un traité de philosophie politique présentant comment l’homme, une fois passé de l’état de nature à l’état de société, peut mettre en place un ordre social au service de l’intérêt général. Jean-Jacques Rousseau est un écrivain et philosophe français né en 1712 dans une famille calviniste de Genève. Le calvinismeest une doctrine protestante théorisée par Calvin. Cette théorie repose sur trois principes essentiels : l’unique source de la foi est l’Ecriture sainte, la doctrine de la prédestination qui admet que chaque homme, au moment de sa naissance, est déjà destiné au salut éternel ou à la damnation et enfin le principe selon lequel le culte n’admet que deux sacrements, le baptême et la communion. C’estprobablement la théorie de la prédestination qui influencera le plus l’œuvre de Rousseau, ainsi que sa vie. En effet, après une enfance difficile, orphelin de mère et abandonné par son père, il est élevé par son oncle et plus tard recueilli par Madame de Warens. C’est au fur et à mesure de ses diverses rencontres (notamment avec Diderot) et de la vie qu’il mènera entre isolement etincompréhension, qu’il forgera ses idées. C’est en 1750 qu’il acquiert la gloire avec son Discours sur les sciences et les arts. Pour lui, l’homme naît naturellement bon et heureux et c’est la société qui le corrompt et le rend malheureux. C’est dans son œuvre Du contrat social (1762), qu’il exprimera toutes ses pensées et toute sa théorie sur la société humaine. Pour Rousseau, seule une convention fondamentalepeut légitimer l’autorité politique et permettre à la volonté générale du peuple d’exercer sa souveraineté. Il va plus loin que Montesquieu et Voltaire dans la défense de la liberté et de l’égalité entre les hommes, en proposant un ordre naturel qui concilie la liberté individuelle et les exigences de la vie en société. Ce philosophe du siècle des Lumières pense donc que seule la rédaction d’uncontrat passé entre les individus peut permettre à l’homme de sortir de ce qu’il appelle l’état de nature et à la société d’exister. Il sera, par cela, une des grandes influences de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen. Le pacte social que propose Rousseau établit que chacun doit renoncer à ses droits naturels pour obtenir la liberté que procure la société. Le contrat social, tel qu'ilest théorisé dans cette œuvre, a pour but de rendre l’homme souverain, et de l’engager à abandonner son intérêt personnel pour suivre l’intérêt général. Afin d’étudier la vision rousseauiste du droit et de la société, nous verrons tout d’abord comment Rousseau veut faire passer les hommes de l’état de nature au contrat social (I), puis nous comparerons la vision de Rousseau à celle d’autresphilosophes tels que Hobbes et Locke qui ont eux aussi théorisé le contrat social (II).

I. De l’état de nature au contrat social

L’objectif majeur de Jean-Jacques Rousseau dans son œuvre Du Contrat social, est de permettre aux hommes de passer de l’état de nature (A) à la vie en société régie par un contrat social passé entre les individus (B).

A. L’état de nature pour RousseauLa conception qu'a Rousseau de l'état de nature est assez complexe car, pour lui, l’homme est naturellement bon mais rapidement la société le corrompt, jusqu'à ce que chacun agisse bientôt égoïstement en vue de son intérêt privé et non plus pour le bien commun. Le terme « état de nature » est un terme de philosophie politique utilisé dans les nombreuses théories du contrat social et qui...
tracking img