Rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3315 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
L'Idée

du

bonheur

chez

Rousseau

Yoshiro

KURIHARA

La profession de foi dans l'Émile est déclarée hérétique au mois de juin 1762 et le gouvernement français d'alors se décida à condamner ce livre au feu et à mettre Rousseau en prison. Le philosophe de l'aliénation en est venu à s'aliéner. De Suisse en Prusse, puis à l'île de Saint-Pierre et enfin en Angleterre, il mène une vievagabonde tout en continuant à lutter contre ses persécuteurs. Les Lettres de la Montagne, les Confessions, ou les Dialogues sont vraiment les documents de sa lutte pour déclarer son innocence, sa sincérité et dénoncer le complot de ses adversaires. Comme dernière résistance contre ses persécuteurs il a essayé de faire offrande de ses Dialogues au grand autel de Notre-Dame afin de mettre l'opinionpublique de son côté. Mais la grille devant l'autel, qui était toujours ouverte, était fermée, et il n'a pas pu le faire. Dieu est-il aussi son persécuteur? Il est devenu profondément désespéré. Reprenant courage, il a distribué des tracts titrés: «A tout Français aimant encore la justice et la vérité». Mais peu de passants ont prêté l'oreille à ce vieil homme. Comprenant que l'appel à la sociétéétait inefficace, Rousseau, dans un brusque revirement, s'est décidé à rentrer en soi-même. C'est la voie qu'il a imaginée dans l'Émile. En effet, dans les Rêveries qu'il écrira deux ans avant sa mort, il devrait écrire joliment le bonheur et le sens de libération qu'il éprouve depuis qu'il est rentré en lui-même.
1. Idée du rapport d'après Rousseau Qu'est-ce que le bonheur chez Rousseau? Pourtrouver la réponse, nous devons étudier son point de vue sur la faiblesse humaine qui est différent de celui des chrétiens de son temps. Regardons ces phrases de l'Émile:
Exister pour nous, c'est sentir; notre sensibilité est incontestablement antérieure à nôtre intelligence, et nous avons eu des sentimens avant des idées.1

L'empirisme phrase

anglais

est

apparu

entre

lerelativisme

de Descartes

et cette

de Rousseau.

Mais il faut dire qu'on [39]

ne trouve pas un défi si distinct

à la pensée

épiitémologique

du péché

même

dans la philosophie

de Locke,

par exemple : Et Jésus les fit appeler et dit: Laissez venir à moi les petits enfants et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour leurs pareils.2)

Dans l'histoire de laréflexion européenne sur l'éducation,

il n'est pas négli-

geable que l'image idéale de l'âme consiste en son caractère enfantin lié à la conception chrétienne de l'enfant. Mais avant Rousseau, dans la société européenne, c'était la notion de l'enfant selon Saint Paul qui régnait dans le domaine de l'éducation familiale et scolaire. D'après cette notion, on considérait l'enfance comme un étatnégatif trouvant l'état de l'homme avant de renaître par la grâce dans l'enfant; c'est-à-dire, on regardait les enfants comme les enfants du péché originel. Pour incarner cette idée, il y avait le système de la pension, sous lequel on laissait des enfants, complètement isolés du monde et tout le temps survéillés pour retenir leurs activités spontanées liées aux péchés originels. Les jésuites pensaientque cette culture pure était le système idéal de l'éducation scolaire. Mais il va sans dire que c'est le problème de la science humaine chrétienne qui formait la base des idées européennes, plutôt que seulement celui de la notion chrétienne de l'enfant. C'est un thème de la science humaine traditionnelle même, qui traite de la faiblesse de l'homme:
Toute méchanceté vient de foiblesse; l'enfantn'est méchant que parce qu'il est foible; rendez-le fort, il sera bon: celui qui pourroit tout ne feroit jamais de mal. De tous les attributs de la divinité toute-puissante la bonté est celui sans lequel on la peut le moins concevoir.3) Ces mots de Rousseau tionnelle. Mais chrétienne la science du péché sont évidemment humaine originel, venus de la société chrétienne sécularise la notion...
tracking img