Rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4454 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La biographie de Samuel Beckett

Samuel Beckett, un grand écrivain, poète et dramaturge irlandais d’expression anglaise et française, est né le 13 avril 1906 à Dublin.
Il est élève à l’Earlsford House School à Dublin et il étudie le français, l’italien et l’anglais au Trinity College de Dublin où il s’inspire par Jean du Chas, un fondateur du concentrisme. Il suit notammentles cours de A.A.Luce, professeur de philosophie et spécialiste de Berkeley, et son rencontre avec James Joyce lui aura influancé.
Après plusieurs voyages en Europe, il se fixe définitivement à Paris peu avant la Seconde Guerre mondiale.
Lors de la déclaration de la guerre, il se trouve en Irlande. Il participe activement à la résistance contre l’occupation nazie et il se recrute ausein du réseau Gloria SMH par son ami, Alfred Peron
Dans l’après coup de sa psychanalyse et de la Seconde Guerre mondiale,Beckett écrit, dans un monde dévasté par la folie meurtrière et le génocide, sa trilogie romanesque composée de Molloy, Malone meurt et L’Innommable, ses grands chefs-d’œuvre qui, avec En attendant Godot(1948), sont les seules œuvres que l’auteur ne reniera jamais.Cette véritable naissance à l’écriture reviendra souvent dans ses textes et ses entretiens,sous la forme d’une révélation qui a lieu en Irlande. L’obscurité que jusqu’alors il s’était efforcé de refouler, devait son inspiration créatrice. Le triomphe que rencontrent ses pièces l’amène à voyager dans le monde entier pour assister à de nombreuses représentations, mais aussi participer dans une largemesure à leur mise en scène. Ce triomphe,lui a donné la chance de lui attribuer,en 1969, le prix Nobel de littérature: il considère cela comme une «  catastrophe » ; en fait, il rejette par là une certain « industrie beckettienne », au sens où cette récompense accroît considérablement l’intérêt de la recherche universitaire pour son œuvre.
Beckett meurt le 22 décembre en 1989, atteintd’emphysème et peut-être de la maladie de Parkinson. Sa tombe est une dalle massive de granit noir poli, devant laquelle se trouve un arbre isolé, souvenir du décor de l’une de ses pièces.

Le théâtre de l’absurde

Le théâtre de l’absurde est un genre traitant fréquemment de l’absurdité de l’homme et de la vie en général, celle-ci menant à la mort. L’origine de cette pensée étant sans contestele traumatisme, la chute de l’humanisme à la sortie de la deuxième guerre mondiale.
La particularité de Ionesco et Beckett est qu’ils ont exposé une philosophie dans un langage lui-même absurde qui réduit les personnages au rang de pantins, détruit entre eux toutes possibilités de communication, ôté toute cohérence à l’intrigue et toute logique aux propos tenus sur scène.
Le théâtre del’absurde ne fut ni un mouvement ni une école et tous les écrivains concernés étaient extrêmement individualistes et formaient un groupe hétérogène.
Samuel Beckett ou Jean Vauthier introduisirent l’absurde au sein même du langage, expriment ainsi la difficulté à communiquer, à élucider le sens des mots et l’angoisse de ne pas y parvenir. De plus,Beckett présent le lieu de son œuvre dans une lande,sans plus de précision,le temps est lui-même tourné à l’absurde par certains moyens, la toile de fond de l’action est souvent la satire de la bourgeoisie, de son langage figé et de son petit esprit, la scène se déroule souvent dans un climat de catastrophe mais le comique s’y mêle pour dépasser l’absurde. Le nouveau théâtre s’adresse aux intellectuels : l’absurde fait de rire au premier abord, cen’est qu’après réflexion que l’on se rend compte du malaise qui y est dénoncé. Ils montraient des antihéros aux prises avec leur misère métaphysique, des êtres errant sans repères, prisonniers de forces invisibles dans un univers hostile.

Son travail littéraire sur l’œuvre En attendant Godot

Ses œuvres les plus connues et les plus successives En attendant Godot(1948-1949),...
tracking img