Rp triste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (725 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
C’est ici, en cet endroit insolite, que je me mis à repenser à toi. Tout à commencer un jour, au lycée. Avant cette histoire, j’étais quelqu’un de timide, réservé, je rigolais avec mes amis mais jerestais introverti. Jamais je n’aurais pensé que je puisse m’attacher à une personne à ce point. Au début, je restais timide, distant, mais j’ai réussi à prendre sur moi, à venir te voir, à te parler.Très vite j’ai découvert que nos caractères étaient vraiment très proches, toi aussi tu étais quelqu’un de timide et introvertie. J’appris à te connaître au fil des heures de cour, des semaines, desmois, … Et de même pour toi. Et puis nous avons échangé nos numéros de téléphones ainsi que les adresses internet. A partir de ce moment, on ne se parlait plus de la même façon. C’était plus intime enquelque sorte. Je découvris que, tout comme moi, quand tu te sens bien, à l’aise, que tu as confiance, tu t’épanouis et devient presque excentrique. Ainsi nos conversations ont tournés en histoiresplus amusantes et déjantées. Ce petit jeu à duré assez longtemps jusqu’à ce soir là. Ce soir, on parlait de franchise, qu’il ne fallait pas rater une occasion si elle se présentait car sinon on leregrette toute sa vie. Alors j’ai fais le grand saut, je t’ai dis « Il faut être franc et ne pas louper une occasion, dans ce cas je préfère te le dire, Je t’aime. » Et après une attente insoutenable j’aivu mon téléphone vibrer, annonçant la réception d’un message. Je regarde le nom qui s’affiche et je vois le tient. Mon cœur s’accélère, ma respiration aussi, je crains de lire ta réponse. Mais unefois de plus je prends sur moi et me met à lire. Et tu avais écris, je m’en souviendrai toujours, « Je n’aime pas faire part de mes sentiments, je ne suis pas doué pour sa, mais c’est réciproque ». A cemoment, j’étais en dehors de tout, dans mon monde, aux anges, je m’endormis. Ce bonheur dura un temps. Puis, sans que je sache pourquoi, tu te mis à déprimer. Tu redevins solitaire, tu fuyais tout...
tracking img