Rue de paris, temps de pluie (caillebote)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1027 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Français : Analyse d’image :
Rue de Paris, temps de pluie, Caillebotte

I] Qui est Caillebotte ?
Gustave Caillebotte est né en 1848 dans une famille aisée qui a fait fortune dans le textile puis dans l’immobilier. Ingénieur, il a fait l’école des beaux-arts de Paris. C’est là qu’il rencontre Degas, Monet et Renoir avec lesquels il organise la 1ère exposition des Impressionnistes à Paris en1874. Rejeté du Salon Officiel en 1875, il exposera au Salon des Refusés en 1876 (ceux qui n’exposent pas au Salon Officiel). Artiste mais aussi mécène, il finance en partie les salons et aide ses amis en leur achetant leurs toiles ou en payant leurs expos. Bien que qualifiées d’Impressionnistes, ses 500 toiles sont plus réalistes. Il décède en 1894 d’une attaque d’apoplexie en ayant fait don deses œuvres à l’Etat et après avoir fait de Renoir, son exécuteur testamentaire.
Quelques œuvres : Les Raboteurs de parquet (1875), musée d'Orsay, Paris.
Le pont de L’Europe (1876), musée d’Orsay, Paris.
Vue de toits (Effet de neige) (1878), musée d'Orsay, Paris.
II] Présentation et description de Rue deParis, temps de pluie :

Huile sur toile212.2cm x276.2cm
The Art Institue, Chicago

> Réalisée par Caillebotte Rue de Paris, temps de pluie fut l’une des principales attractions de l’exposition des Impressionnistes de 1877. Ce tableau se différencie des autres œuvres exposées par ses tons sobres, ses teintes discrètes et le soin apporté aux détails. Cette peinture est très réaliste,notamment grâce aux reflets de la pluie sur le trottoir et les pavés du quartier de l'Europe qui est représenté. Notons également l’abondance de formes géométriques, rectangles et triangles plus particulièrement notamment au niveau des parapluies, des pavés et des immeubles.
>Émile Zola, qui avait jusque là émit des critiques très sévères sur le travail de Caillebotte, écrivit à propos de cetableau :
« Enfin, je nommerai M. Caillebotte, un jeune peintre du plus beau courage et qui ne recule pas devant les sujets modernes grandeur nature. Sa Rue de Paris par un temps de pluie montre des passants, surtout un monsieur et une dame au premier plan qui sont d'une belle vérité. Lorsque son talent se sera un peu assoupli encore, M. Caillebotte sera certainement un des plus hardis du groupe. »>On pourrait couper cette toile en 2 parties, séparées par le lampadaire au milieu. A gauche, le regard du spectateur se porte au loin, sur les immeubles du fond. A droite, le regard est attiré par les personnages au 1er plan. On a l’impression qu’ils avancent vers nous, tout en regardant hors du champ.
Ces 2 personnages sont extrêmement bien soignés. Leurs visages mais en particulier leurs yeuxet leurs tenues (les plis de la jupe de la dame ainsi que les boutons de la veste du Monsieur étant très détaillés). De plus on remarque que l’artiste fait scintiller la boucle d’oreille de la femme. Cette partie de tableau peut faire penser à une photo.
Ce tableau est très structuré et construit selon deux grands axes : un axe horizontal (qui passe par la base des immeubles et à travers latête des personnages) et un axe vertical (le réverbère et son reflet). L'œuvre se divise donc en une croix, en quatre parties symétriques. Au niveau de l'intersection des deux axes, au centre de la toile, il y a une ouverture de la perspective, on se sent projetés dans le tableau. La posture verticale des personnages, le réverbère, les immeubles organisés et le damier de la chaussé forment un espacetrès structuré.

III] Comment rend-il l’atmosphère urbaine ?
Cette huile sur toile est de grandeur nature et Caillebotte à choisit le point de vue de la hauteur normale des yeux. Les personnages et les avenues sont situés sur des lignes qui permettent l'harmonie du tableau. Les personnages au premier plan ne sont pas entiers, ils sont si près de nous et de taille réelle qu'ils nous...
tracking img