Ruy blas acte 1 scene 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1114 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Une exposition traditionnelle
a. Dans cette première scène, Hugo présente les personnages principaux de la pièce. Faites la liste
des personnages sur scène et indiquez les protagonistes évoqués au cours du dialogue. Observez
la répartition de la parole. La scène 1 permet de présenter les personnages. Deux protagonistes sont
sur scène (don Salluste et Ruy Blas) tandis qu’un troisième estévoqué dans le dialogue : il s’agit de
la reine, Marie de Neubourg. Gudiel et la suivante de la reine, personnages d’arrière-plan, sont également
présentés. La répartition inégale de la parole, qui est accaparée par don Salluste, souligne les
différences sociales entre le maître et ses valets.
b. Don Salluste expose d’emblée les motifs de sa vengeance en expliquant sa disgrâce. En vous
appuyantsur les champs lexicaux, délimitez précisément les deux grands mouvements de son discours.
Les fils de l’action sont également posés. Don Salluste évoque sa situation en deux temps.
Les vers 5 à 22 évoquent la disgrâce de don Salluste, dont le champ lexical est largement présent à
travers les expressions suivantes : « mon règne est passé » (v. 3), « renvoyé, disgracié, chassé » (v. 4),
« onm’exile » (v. 13 et v. 14). Don Salluste a séduit la suivante de la reine mais a refusé de l’épouser
lorsqu’elle est tombée enceinte. La reine, à laquelle il a désobéi, l’a donc disgracié. Les vers 31 à 43
évoquent la vengeance qu’il prépare contre la reine.
c. Au théâtre, les répliques des personnages s’adressent à la fois aux autres personnages de la
pièce et aux spectateurs. Dans ce passage,Hugo utilise cette technique (la double énonciation).
Analysez le type de répliques employé par don Salluste et identifiez ses différents interlocuteurs.
Don Salluste s’adresse à Gudiel dans de longues répliques que l’on peut qualifier de tirades. Il interpelle
à plusieurs reprises son valet (v. 4, v. 6, v. 26, v. 31, v. 39, v. 45 et v. 46), mais ce dialogue est tout
à fait artificiel, comme entémoigne l’inconsistance des réponses de Gudiel, qui ne jouera pas d’autre
rôle dans la pièce. Le discours de don Salluste est en réalité surtout destiné aux spectateurs, qui
doivent apprendre à connaître le personnage et sa situation, afin de comprendre l’intrigue à venir.
II. Un univers mystérieux et angoissant
a. Hugo prend soin de ménager le mystère et l’attente. Comment s’y prend-il ?Étudiez en particulier
les métaphores employées par don Salluste pour évoquer son plan. Hugo crée une atmosphère
mystérieuse. Il fait encore nuit (v. 2) et la disgrâce de don Salluste est un secret, comme il le dit à
Gudiel : « l’aventure est secrète / Encor, n’en parle pas » (v. 5-6). Plusieurs éléments restent inconnus
pour le spectateur, ce qui permet de créer le suspens. Don Salluste évoque le« drôle que tu sais »
(v. 40) et il ne sait toujours pas comment il se vengera (v. 43). Enfin, la métaphore du trou et le champ
lexical de l’architecture (à travers les expressions « une sape profonde, obscure et souterraine »,
v. 29 ; « architecte », v. 35 ; « puits », v. 36) permettent d’évoquer un stratagème inquiétant.
4
Ruy Blas
© Éditions Belin/Éditions Gallimard, 2009.
b. Dans cettescène, la tension est forte. Identifiez les éléments qui permettent de la soutenir, dans
les actions mais aussi dans le discours de don Salluste. Vous accorderez une attention particulière
à la ponctuation et à l’usage que fait Hugo de l’alexandrin. Don Salluste est très tendu, comme le
dévoilent les didascalies, qui soulignent ses mouvements incessants : « Il se tourne brusquement »,
« Ils’assied », « Il se lève » (p. 22-23). Le vocabulaire de la violence, à travers les adverbes « brusquement
» et « violemment », montrent son angoisse, tout comme les multiples exclamations qui
parsèment le texte. Son discours est confus, haché, ce que dévoilent les nombreux tirets. Quant aux
enjambements que l’on note aux vers 5-6, 32-33, 44-45, ils soulignent la rapidité d’un récit qui...
tracking img