Ruy blas, iii, 5

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1646 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Victor HUGO, Ruy Blas, acte III, scène 5 (vers 1395 -1431) : lecture analytique.

Problématique : Analysez le caractère diabolique de don Salluste dans cet extrait.

Introduction :

En 1838, lorsque le drame romantique Ruy Blas de Victor Hugo est joué sur scène au théâtre de la Renaissance à Paris, le spectateur savoure ce moment du nœud de l’intrigue où le héros éponyme est parvenuau faîte de la puissance politique et du bonheur après l’aveu d’amour de la reine. Mais, dans la dernière scène de l’acte III, le retour soudain sur scène de don Salluste, son véritable maître, le ramène brutalement à sa situation de laquais manipulé par le redoutable Grand d’Espagne et constitue un coup de théâtre fondé sur le décalage entre les aspirations idéalisées de Ruy Blas et la vengeancesavamment orchestrée de don Salluste à l’égard de la Reine. Nous nous attacherons à analyser le caractère diabolique (= maléfique, pervers, inquiétant, à l’image du diable) de ce personnage manipulateur. Pour ce faire, nous étudierons tout d’abord le portrait de don Salluste, maître implacable et inhumain, puis nous analyserons sa détermination machiavélique, enfin ses conséquences sur l’esprit deRuy Blas, anéanti par ce retour dévastateur.

I ) Don Salluste, un maître implacable et inhumain :

Don Salluste apparaît comme un homme redoutable à la parfaite maîtrise à travers un double portrait qui se fait écho.

Ainsi l’extrait s’ouvre sur une réplique de Ruy Blas, marquée par le champ lexical de la peur lorsqu’il compose le portrait de son maître :
• « un hommeeffrayant » (v.1396)
• « je suis dans une main terrible » (v.1398) 
• « Vous avez des projets monstrueux » (v.1399)
• « quelque chose d’horrible » (v.1400)
→ les quatre adjectifs qualificatifs et la métonymie du v.1398 soulignent et renforcent la puissance de don Salluste en deux temps : tout d’abord ils traduisent le sentiment de grande peur qu’inspire le personnage puis ilscaractérisent son projet de vengeance comme un acte abominable. Ils donnent tout leur sens à la didascalie qui les introduit : « chancelant et le regardant avec épouvante » : l’épouvante est l’expression d’une terreur soudaine causée par qc d’inattendu et de dangereux, ici le retour inopiné de don Salluste qui a brisé par sa seule présence la grandeur politique et sentimentale de Ruy Blas.

A ce portraitdu maître par le valet répond celui du valet par le maître dans la tirade de don Salluste qui clôt l’extrait. Don Salluste développe alors la métaphore du potier (v.1421-1422) : selon les récits antiques et mythologiques qui expliquent l’origine de l’humanité, l’argile est la matière dont les hommes ont été formés : Salluste se compare alors à un démiurge, un nouveau dieu mais malfaisantpuisqu’introduit par la mention du diable au début du vers 1421, et qui reprend la métonymie du vers 1398. Il réduit ainsi Ruy Blas à un simple objet de sa création qu’il manipule à son gré et le ramène à son statut de laquais sans détour : « un laquais » (v.1421), « vous autres » (v.1423, reprise pronominale qui inclut l’idée de serviteur) , « mon valet » (v.1428) : l’emploi de l’adj poss « mon » renforcel’état d’objet dépourvu de volonté propre comme le prouve l’image du marionnettiste qui précède: Salluste est celui qui tire les ficelles dans l’ombre, celui qui dirige ses pantins. RB se croyait libre mais il participait à un complot et a parfaitement rempli sa part du contrat énoncé dans le dernier vers du 1er acte : « Et que m’ordonnez-vous, seigneur, présentement ? / De plaire à cette femme etd’être son amant. » : et c’est ce que lui rappelle don Salluste : « Je vous ai fait seigneur […] Mais ne l’oubliez pas, vous êtes mon valet ». : ce qu’entrevoyait Ruy Blas au vers 1399 devient de plus en plus clair…

II ) De plus, la détermination machiavélique de don Salluste est d’entrée de jeu visible et audible :

Un jeu de scène sobre mais parfaitement maîtrisé caractérise le...
tracking img