Ruy blas, v. hugo.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2257 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Ruy Blas,
V. Hugo.

I. Introduction.

• Brève présentation de l’auteur :
Victor-Marie Hugo, né le 26 Février 1802 à Besançon, et mort le 22 Mai 1885 à Paris, est surtout connu en tant qu’écrivain, dramaturge, et poète engagé. Son œuvre très diverse va de la poésie lyrique au drame en vers et en prose.
En tant que dramaturge, ses pièces les plus connues sont Hernani(1830), Lucrèce Borgia (1833), Marie Tudor (1833), et donc Ruy Blas (1838). Hugo est connu pour avoir jeté dans la célèbre Préface de Cromwell les bases d’un nouveau genre théâtral : le drame romantique.
Il décède en 1855, alors qu’il était l’écrivain le plus populaire de l’époque, il est enterré au Panthéon.

• Présentation de l’œuvre : Ruy Blas est une pièce jouée pour la première fois le 8Novembre 1838 au Théâtre de La Renaissance à Paris, et parue la même année. Bien qu’épinglée par la critique et parodiée dès l’année 1838, elle remporte un vif succès auprès du public, elle est jouée quarante-neuf fois, avec des salles toujours pleines. Aujourd’hui encore, Ruy Blas est une des œuvres les plus jouées du dramaturge.

II. Développement.

A. Étude de l’œuvre.
Ruy Blas est un drameromantique en cinq actes, les trois premiers Actes comportent chacun cinq scènes, l’Acte IV en comporte huit, l’Acte V quatre.
• Caractéristiques formelles :
- La pièce est entièrement en vers, qui sont des alexandrins. Ces vers sont très rythmés, on a plusieurs stichomythies – joutes verbales.
- Parmi les trois règles du théâtre classique :
- l’unité de temps n’est pas respectée : Ruy Blasdure environ sept mois, au lieu d’une journée pour le théâtre classique. En outre, Hugo se défait du théâtre classique en plaçant l’action non dans les temps antiques mais dans les temps modernes.
- l’unité de lieu n’est pas non plus respectée : contrairement au lieu neutre du théâtre classique, le lieu de l’action varie lors des quatre premiers actes, l’espace est organisé par la très riche etprécise didascalie au début de chaque acte : tantôt le premier acte se déroule dans le salon de Danaé dans le palais du roi, tantôt le quatrième et le cinquième dans une petite salle de la maison de Salluste
- bien que certains critiques le contredisent, l’unité d’action est la seule respectée, en effet la pièce est nouée autour d’une seule et même intrigue, la vengeance et le piège de Don Sallusteformulé dès l’Acte I. En témoigne les deux champs lexicaux du piège et du diable – appliqués à Salluste – qui parcourent toute la pièce. Le stratagème de Salluste donne lieu à l’action amoureuse, Ruy Blas tentant de séduire la reine, et à l’action politique, le machiavélique Salluste tentant de faire tomber la souveraine. On a donc bien une seule intrigue, Ruy Blas et Salluste ont un même objetde quête.
• Rapide résumé de l’intrigue :
- Le héros de la pièce, Ruy Blas, dénonce une oligarchie cupide, les Grands d’Espagne, et veut se montrer digne d'aimer la reine d'Espagne. Mais le héros, épris de justice et d’amour, est prisonnier de son statut de valet et de son maître, Don Salluste, qui veut nuire à la réputation de la reine en lui donnant « son laquais pour amant ».
- Chaque Acteporte le nom d’un des principaux protagonistes, et est centré sur ce personnage. L’Acte I est Don Salluste, l’Acte II est La Reine d’Espagne, l’Acte III est Ruy Blas, l’Acte IV est Don César, l’Acte V est Le Lion et Le Tigre, à l’image de la bataille entre Salluste et son valet Ruy Blas.
• L’esthétique théâtrale : la pièce se caractérise par la somptuosité des décors et des costumes, les grandestirades lyriques :
Citation Acte III, Scène 2. RUY BLAS

Bon appétit, messieurs ! –
Ô ministres intègres !
Conseillers vertueux ! Voilà votre façon
De servir, serviteurs qui pillez la maison !
Donc vous n’avez pas honte et vous choisissez l’heure,
L’heure sombre où l’Espagne agonisante pleure !
Donc vous n’avez ici pas d’autres intérêts...
tracking img