Ruy blas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (631 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Ruy blas

Ruy Blas, qui l'a écouté avec égarement et comme ne pouvant en croire ses oreilles.
              Ô mon Dieu ! – Dieu clément !
Dieu juste ! De quel crime est-ce le châtiment?
Qu'est-ce donc que j'ai fait ? Vous êtes notre père,
Et vous ne voulez pas qu'un homme désespère !
Voilà donc où j'en suis ! – et, volontairement,
Et sans tort de ma part, – pour voir, – uniquement
Pour voiragoniser une pauvre victime,
Monseigneur, vous m'avez plongé dans cet abîme !
Tordre un malheureux coeur plein d'amour et de foi,
1440 - Afin d'en exprimer la vengeance pour soi !
              Separlant à lui-même.
Car c'est une vengeance ! Oui, la chose est certaine !
Et je devine bien que c'est contre la reine !
Qu'est-ce que je vais faire ? Aller lui dire tout ?
Ciel ! Devenir pour elle unobjet de dégoût
Et d'horreur ! Un crispin, un fourbe à double face !
Un effronté coquin qu'on bâtonne et qu'on chasse !
Jamais ! – Je deviens fou, ma raison se confond !
              Une pause. Ilrêve.
Ô mon Dieu ! Voilà donc les choses qui se font !
Bâtir une machine effroyable dans l'ombre,
1450 - L'armer hideusement de rouages sans nombre,
Puis, sous la meule, afin de voir comment elle est,
Jeter unelivrée, une chose, un valet,
Puis la faire mouvoir, et soudain sous la roue
Voir sortir des lambeaux teints de sang et de boue,
Une tête brisée, un coeur tiède et fumant,
Et ne pas frissonner alorsqu'en ce moment
On reconnaît, malgré le mot dont on le nomme,
Que ce laquais était l'enveloppe d'un homme !
              Se tournant vers don Salluste.
Mais il est temps encore ! Oh ! Monseigneur,vraiment,
1460 - L'horrible roue encor n'est pas en mouvement !
              Il se jette à ses pieds.
Ayez pitié de moi ! Grâce ! Ayez pitié d'elle !
Vous savez que je suis un serviteur fidèle.
Vousl'avez dit souvent. Voyez ! Je me soumets !
Grâce !
Don Salluste.
              Cet homme-là ne comprendra jamais.
Ruy Blas, qui l'a écouté avec égarement et comme ne pouvant en croire ses...
tracking img