S1 dc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (688 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Paul SCARRON « vous faites voir des os … »
L’art du blason est l’art de décrire une partie du corps, de la femme en particulier. Cette description se fait habituellement sur le mode élogieux(laudatif), et louer la beauté de l’anatomie est une manière pour le poète de louer toute la femme et d’exprimer, sur un mode souvent ludique, son amour.
Ici, Scarron renverse les règles, dans unanti-blason, la description des dents d’Hélène, pour lui déclarer toute sa haine.
Nous verrons comment dans cette forme courte du sonnet, Scarron détourne les poncifs poétiques pour peindre laideur etpuanteur, dans un renversement des valeurs finalement très baroque.
Premier quatrain
La force du sonnet vient tout d’abord de sa forme adressée, la parole cible, la cible, c’est Hélène, personnage fémininmis en exergue de par la position en apostrophe de son nom en fin de vers 1.
Le thème de la dentition est introduit par le terme "os" et le rire. Déjà nous est évoqué non pas la jeunesse ou lafraîcheur de la femme, mais bien son lien à la mort. Le sonnet n’est cependant pas une vanité, nulle part l’évocation de la beauté et de la vie qui finiront vite, seules demeurent la mort et la laideur.
Ledélabrement et la pourriture associés à l’image du cadavre se développent...
Paul SCARRON « vous faites voir des os … »
L’art du blason est l’art de décrire une partie du corps, de la femme enparticulier. Cette description se fait habituellement sur le mode élogieux (laudatif), et louer la beauté de l’anatomie est une manière pour le poète de louer toute la femme et d’exprimer, sur un modesouvent ludique, son amour.
Ici, Scarron renverse les règles, dans un anti-blason, la description des dents d’Hélène, pour lui déclarer toute sa haine.
Nous verrons comment dans cette forme courte dusonnet, Scarron détourne les poncifs poétiques pour peindre laideur et puanteur, dans un renversement des valeurs finalement très baroque.
Premier quatrain
La force du sonnet vient tout d’abord de...
tracking img