Saint augustin et croire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1687 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Confessions = racontent la conversion de Saint Augustin
Conversion influencée par la philosophie de Platon : impossible en effet, de réaliser en soi la pensée platonicienne sans s’ouvrir à une transcendance. Or la parole essentielle du christianisme c’est « Mon royaume n’est pas de ce monde… » : cette parole vise donc un autre monde, et c’est ce mouvement de l’esprit que le lecteur de Platon estamené à faire, s’exerçant à la pensée transcendante avec ce va-et-vient permanent entre notre monde sensible et la réalité des Idées.
Dialogues platoniciens = « exercices spirituels » qui peuvent déboucher sur des conversions ?
Il faut s'élever du sensible à l'intelligible pour comprendre le référent ultime, ce maitre intérieur en l'homme, la vérité divine de l'homme, c’est-à-dire pour croire?
Donc Saint Augustin difficile à distinguer entre philosophie et théologie

Sujet : Qu’est-ce que : croire
Problématique : Croire est-il le reflet d’une confiance absolue ou l’alliance de la raison avec la foi ?
Croire se réduit-il uniquement à cette définition d’une confiance absolue sans faire intervenir le doute ?

* Croire c’est approuver une conception religieuse
La création :l’amour de Dieu engendre le monde
Dieu omniprésent : Dieu a crée le monde ex nihilo, à partir du néant et a donc crée le temps en même temps.
1ère fois dans la pensée occidentale que dans le christianisme, on voit l’idée de la Création du monde à partir du néant.
Dieu existe avant le monde mais non pas chronologiquement mais logiquement : « avant » dans le système de cause à effet.
La Trinité :idée des trois personnes constitutives, des trois « rôles » constitutifs de l’unité divine.
Le Père = l’essence divine, l’être de Dieu
Le Fils = le Verbe, la Vérité (vérité à partir du moment où l’on parle)
Le Saint Esprit = l’amour, par lequel le Père engendre le Fils
Comment peut-on concevoir l’amour sinon comme « amour de… », « amour pour… » ?
Exemple des veilleurs d’Alain (Propos sur lespouvoirs) : base de la religion que de croire.
L’image du veilleur associé à la religion
Surveiller des dangers (utilité pratique qui donnera lieu à la politique) et des esprits (utilité spirituelle qui donnera lieu à la religion).
Double croyance : en les esprits pour combler le vide, l’inconnu ; et en les veilleurs, foi, confiance en l’homme pour protéger du mal (début de l’Eglise).Croyance découle d’une interprétation du souvenir que les hommes ont en mémoire des morts.
Croire c’est ici avoir des réponses face à la peur de l’inconnu ou du trop plein de l’existence.

* Croire c’est faire une association de la foi et de la raison humaine
Partir du problème du temps avec la question « Où y a-t-il du temps ? » : lien entre prière (Mon Dieu, aide moi) et interrogationrationnelle, théorie et expérience existentielle de la foi.
- La foi, adhésion de l'âme, précède l'intelligence, sans s'opposer à la raison. Elle permet de saisir les premiers principes, elle est plus proche de la Vérité pour le croyant que la raison car à l’origine de la Révélation, il y a Dieu.
Dieu nous a donné la raison donc ne pas subordonner la foi à la raison.
« Si vous ne croyez pas, vousn’aurez pas la connaissance » parole de l’Ecriture utilisée par Augustin.
- La raison complète la foi car pour Saint Augustin, on ne peut croire sans comprendre.

Alors que les religions aujourd’hui nous proposent plutôt : "Adhère pour voir, puis pense ce qu’on te dit de croire".
"Crois pour comprendre, ...
Tout d’abord, l’acceptation qu’il y a quelque chose qui nous dépasse, quelque chose quel’on ne peut espérer comprendre du monde qu’en entrant dans une démarche de foi.
Foi précède la raison = condition préalable à la compréhension intellectuelle.
Si l’on ne croit pas l’évangile – même si compris – on ne pourra jamais avoir une lecture de l’évangile.
Démarche difficile d’ailleurs, car comment croire qu’on va comprendre quelque chose alors qu’on a déjà du mal à croire ?...
tracking img