Saint-denys garneau-cage d'oiseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (757 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans chacun des poèmes, les auteurs expriment un sentiment d’enfermement. D’une part, dans « Cage d’oiseau », Saint-Denys Garneau démontre son grand sentiment d’enfermement à l’intérieur de lui-même.Dans le premier et le deuxième vers : « Je suis une cage d’oiseau/Une cage d’os » (v.1-2), l’auteur se sert de la métaphore pour représenté sa cage thoracique. Dans le treizième vers, l’auteur montreson sentiment d’enfermement : « un oiseau tenu captif » (v.13), qui représente plus précisément son coeur emprisonné dans sa cage thoracique. Son écriture s’interroge sans cesse sur la placequ’occupe l’être humain dans l’univers et l’usage de cette figure de style, la métaphore, sert à démontrer ce que ressent l’écrivain. Le poète a écrit ce poème en comparaison à son problème cardiaque qui lerend prisonnier de lui-même. D’autre part, dans « Ô tourments », Alain Grandbois confirme ce sentiment d’enfermement par la solitude. Afin de démontrer l’emprisonnement du tourment, le poète fait grandusage de la métaphore. Il présente d’abord l’absence de vision du tourment, sa condamnation à l’aveuglement et à cette perte se joint la solitude, « une solitude d’acier » (v.19). Ce poème, paru dansle recueil Les îles de la nuit en 1944, démontre bien les bouleversements sociaux et politiques du début du XXe siècle avec ses périodes de crise et la Seconde Guerre mondiale. Cette oeuvre s’inspiredes grands thèmes de l’expérience humaine, ainsi la misère de la vie des années 30 devient un thème important.
Toutefois, les auteurs présentent aussi une volonté de se libérer de cette emprise.D’abord, Saint-Denys Garneau montre que l’oiseau tenu captif cherche à s’évader. Ce poète de la solitude plonge dans une aventure intérieure et démontre dans ce poème ce qu’il ressent réellement dans lavie. L’oiseau, le coeur, emprisonné ne « voudrait-il pas s’envoler » (v.15) et enfin être libre de tout sentiment d’enfermement. Cette oeuvre est le reflet de la nostalgie, de l’angoisse et du mal...
tracking img