Salut salut

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7061 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE

1

Une nouvelle réaliste, « La parure »
Objectif

Page 16

Découvrir les caractéristiques de la nouvelle réaliste au XIXe siècle

explicitation des choix didactiques
En commençant l’année avec l’étude d’une nouvelle  intégrale de Maupassant, il s’agit de plonger les  élèves dans un univers propre au xixe siècle dans un laps de temps, celui de la séquence, propice à l’exploration et à l’approfondissement de cet horizon  culturel  entièrement  nouveau  pour  les  élèves.  Prendre le temps de poser les bases du réalisme  ainsi que celles du récit, de sa construction et de ses  techniques permet de poser des jalons nécessaires  au déroulement logique d’une progression annuelle  bien pensée en classe de 4e.  Si  Maupassant  est  considéré  comme  un  auteur « abordable » du xixe siècle, « La Parure » n’en est pas  moins une nouvelle qui peut être lue selon différents    niveaux interprétatifs. Montrer aux élèves la superposition de ces niveaux, c’est leur donner accès à la  profondeur  d’un  texte,  aussi  simple  puisse-t-il  paraître au premier abord. C’est la raison pour laquelle « La Parure » est ici étudiée sous plusieurs aspects : sous celui d’une nouvelle  simple  qui  permet  d’aborder  les notions  techniques du discours narratif – notamment du  point de vue, de la vitesse et de la construction d’un  récit, et en particulier d’une nouvelle à chute – mais  aussi comme un anti-conte de fées, puisque Maupassant s’amuse à renverser tous les codes d’un  conte bien connu : Cendrillon, et enfin sous l’angle   d’une certaine critique sociale aux accents bovarystes, dont la futile Mathilde fait les frais, exemple  type d’une société bourgeoise soumise au règne  des apparences. Tels sont les trois objectifs que se  fixe cette séquence inaugurale.  

parisienne dans les rues, dans les cafés, à l’opéra ou au  théâtre. Il a représenté en particulier les divertissements de la société mondaine, sujet qui l’éloigne des préoccupations des peintres réalistes à son époque – qui préfèrent peindre les classes populaires –,  mais avec une  précision et une exactitude certaines.  L’impression d’ensemble qui se dégage est une impression d’aisance, comme en témoignent les dorures, la  taille de la pièce, des lustres, et le nombre de fenêtres,  mais aussi une impression de rigidité. Les relations  semblent très codifiées, à voir la façon dont les bustes    se penchent et à observer l’exacte similitude des vêtements portés, similitude de coupe et de couleurs : les personnages de ce tableau se conforment tous à la  même mode ! Cette œuvre fait l’objet d’une analyse animée, utilisable pour l’Histoire des arts, dans la version numérique du manuel.

RepÈRes

Page 18

Le réalisme à l’époque de maupassant
D’importants éléments de contextualisation sont proposés dans ces pages afin d’ancrer l’étude de cette   nouvelle dans une problématique à la fois générique  – les particularités du genre de la nouvelle – et esthétique – le réalisme littéraire. Guy de maupassant Les élèves trouveront une approche rapide de la biographie  de  Maupassant,  à  la  suite  de  laquelle  on  leur  demande de chercher la date de publication de « La  Parure », 1884 – à trouver dans la frise chronologique de  la page 19 par exemple –, période la plus féconde dans la vie littéraire de Maupassant. Il est à noter que Maupassant connaît bien l’univers des  employés de ministère, celui de son personnage M. Loisel, pour y avoir lui-même travaillé pendant huit ans.  L’observation de ce milieu, comme lui enseigne Flaubert,  est une étape indispensable à toute production réaliste. Cette étape biographique est nécessaire au seuil d’une  séquence portant sur une œuvre intégrale, séquence qui donne l’occasion d’accéder à l’univers d’un auteur.  Pour cette raison, il est possible de s’attarder davantage  sur cette étape et de demander par exemple aux élèves 
Chapitre 1 Une nouvelle réaliste, « La Parure » 

LIRe L’ImAGe
Jean Béraud (1849-1935),...
tracking img