Salvador dali

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1303 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire des arts

Préambule :

Je vais d'abord vous présenter une première toile qui évoque beaucoup mieux l'Espagne et le franquisme dans les années 30 que le tableau Les montres molles que je présenterais en 2eme partie.
Dans ce tableau on peut voir l'intuition de Dalí quant à la guerre civile.
Nous pouvons par exemple apercevoir l'Espagne du moins son contour qui est recouvert de nuagessauf à un endroit qui montre que ce petit coin de ciel bleu est l'affrontement de deux Espagne qu'on retrouve en haut a gauche du tableau avec des nuages en décomposition.
Tous ces nuages viennent du rêve de Dalí, de son imagination. En revanche
ce qu'on trouve en bas de l'œuvre c'est bien la réalité ! On peut voir des aliments broyés, de la nourriture qui réfèrent à la disette(manque denourriture). La tête en haut, au centre du tableau pourrait ressembler à celle d'un monstre qui s'autodétruit et se décompose. Ceci fait référence à la guerre d'Espagne divisée en deux camps espagnol qui s'affrontent. On voit aussi que l'Espagne n'est soutenue que par un meuble et que son équilibre est fragile. Ce meuble est aussi le seul objet ayant une définition réelle contrairement aux autresformes qui émanent de l'imagination et du rêve. On peut aussi voir que l'Espagne utilise sa force: elle a du mal à vaincre ce bras qui est en plein effort alors qu'à l'opposé on observe un pied qui écrase.
Comme dans tous les autres tableaux de Dalí le mou affronte le dur. Plus particulièrement dans celui-ci, le mou représente la nourriture et la faim alors que le dur c'est la force, la stabilité.Les objets mous que Dalí peint dans beaucoup de ses tableaux représentent son angoisse du temps qui passe à l'exemple du tableau «Les montres molles».

Durant le XXème siècle l'Espagne traverse une période d'agitation sociale. Les paysans occupent les terres et les mineurs font grève. Le Général Franco en profite et prend la tête d'une fraction de l'armée et fait une sorte de coup d'état cequi va déclencher le début de la guerre civile espagnole en juillet 1936. Franco installe un régime politique totalitaire. Cette atmosphère de guerre, de faim et de violence a influencé Dalí dans la peinture de ses tableaux dont «Prémonition de la guerre civile» en 1936.

Biographie de l'auteur:

Salvador Dalí est né le 11 mai 1904 à Figueras et mort le 23 Janvier 1989. A 14 ans Dalí présentapubliquement ses premiers tableaux à une exposition des artistes locaux au théâtre municipal de Figueras. Puis il entra à l'école des Beaux Arts de Madrid. Il fut par la suite influencé par le surréalisme, après avoir fait la connaissance à Paris, de Pablo Picasso,
de Joan Miró, de Paul Éluard et d’André Breton.
La personnalité de Dalí faisait qu'il peignait des choses vraiment bizarres,excentriques (canne, doigt, fourmis, pain avec des encriers, des ânes putréfiés …), ce qui fait qu'il était pris pour un fou. Sa seul justification a cette définition de sa personnalité d'après les gens était celle-ci:
« La seul différence entre un fou et moi, c'est que moi je ne suis pas fou » disait-il.
Il était obsédé par la perfection et la précision, la violence, la destruction, la sacralisation dela femme (déesse), le sexe, le temps, la matière qui se désintègre, la mort. Déjà enfant, il voyait les choses différemment des autres.
Plus tard, il qualifiera sa façon de voire les choses de « paranoïaque critique».

Pour interpréter le monde à sa manière il fallait se poser Trois questions:
-Qu'est-ce que je vois ? 
- Qu'est-ce que cela représente ? 
- Qu'est-ce que cela veut dire ?Une véritable méthode, «la paranoïaque critique» (la paranoïa est un délire perpétuel qui n'affecte pas l'intelligence).
Au cours de l’été 1929, il rencontra Helena Diakonova (Héléna Eluard), surnommée Gala, qui sera sa muse. Il la fera apparaître telle une déesse. C'était sa source d'inspiration, sa raison de vivre.
C'est avec son aide que Dalí crée son propre musée à Figueras, où il sera...
tracking img