Salvador dali

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1732 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2014
Lire le document complet
Aperçu du document




Salvador Dali  est né le 11 mai 1904 en Catalogne (Espagne). Son frère aîné, appelé également Salvador, né le 11 mai 1901 est mort un an avant sa naissance.

Cette figure du frère mort pèsera beaucoup sur l'œuvre de Dali, de même que la figure du père, Don Salvador Dali y Cusi, homme autoritaire qui a peut-être été la cause de la mort du frère. Il peint son premier tableau à 7 ans, etpasse son baccalauréat en 1922 avant d’entrer aux Beaux-arts de Madrid, dont il se fera expulser pour insubordination.

En 1926, il se rend à Paris où il fera la connaissance des surréalistes (André Breton, Tristan Tzara, Paul Eluard notamment). Il y rencontrera sa future épouse et égérie, Gala, qui l’accompagnera toute sa vie.  En 1932, il obtient un immense succès aux Etats-Unis, lors de lapremière exposition des surréalistes dans ce pays.




Inventeur de la méthode paranoïaque-critique, il scandalise ou amuse par ses frasques et prises de position d’apparence souvent loufoques mais probablement très calculées. Passionné par toutes les formes d’art (cinéma, publicité, théâtre, photographie, mode) et par les sciences, son œuvre est variée et considérable. Il est égalementl’auteur de quelques livres dans lesquels il y explique sa méthode de travail.

Dali se définit lui-même comme un mystique :
« Pour pénétrer dans la réalité, j'ai l'intuition géniale que je dispose d'une arme extraordinaire : le mysticisme, c'est-à-dire l'intuition profonde de ce qui est, la communication immédiate avec le tout, la vision absolue par la grâce de la vérité, par la grâcedivine »  dira-t-il.

.
La gare de Perpignan


Il s'intéressa à améliorer la représentation de la troisième dimension au-delà de la perspective classique. Selon le peintre, le 17 novembre 1964 eut lieu le moment le plus rassurant de toute l'histoire de la peinture, lorsque le peintre découvrit au centre de la gare de Perpignan, la possibilité de peindre à l'huilela « véritable » troisième dimension en faisant appel à la stéréoscopie.

Théâtre musée


En 1960, Dalí commença à travailler sur son théâtre-musée, dans sa ville de Figueras. C'était son plus grand projet. Il y consacra la plus grande partie de son énergie jusqu'en 1974. Il continua à le développer jusqu'au milieu des années 1980.








Dalí affirma à l'âge de dix ans ne pas vouloir de professeurde dessin car il était un peintre impressionniste. Si cette affirmation péremptoire souleva les rires, le peintre subit effectivement très jeune l'influence impressionniste par la proximité de la famille Pichot et notamment de Ramón Pichot.
Ce dernier fut l'un des premiers impressionnistes catalans, avait fait partie de l'entourage de Picasso en 1900 et son style rappelait Toulouse-Lautrec. Dalíadmirait Renoir et Meissonier (« un véritable rossignol du pinceau »), dont il moquait le manque de génie mais dont la technique incroyablement méticuleuse l'impressionnait. À ces influences, s'ajouta vers 1918, un intérêt pour les peintres « pompiers » tels que Marià Fortuny dont il s'inspira pour réaliser La Bataille de Tétouan (1962). Picasso fut une sorte de grand frère qui lui fit bonaccueil quand il arriva à Paris.
Dalí chercha toute sa vie à se confronter à lui, seul artiste contemporain auquel il reconnaissait un génie au moins égal au sien.

Œuvres historiques


Ce fut la première œuvre de Dali exposée hors d'Espagne, lors de l'exposition internationale du Carnegie Institute de Pittsburgh de 1928. Cette œuvre de jeunesse fut réalisée peu après la fin de ses études d'art àMadrid et alors qu'il étudiait les maîtres hollandais. Dali y démontra à vingt-deux ans la pleine possession de ses moyens picturaux. Représentée de façon très réaliste dans un clair-obscur très classique, une corbeille de pain en osier est présentée avec 4 tranches de pain, l'une d'entre elles est beurrée. L'ensemble est posé sur une nappe blanche faisant nombreuses volutes. Au...
tracking img