Samba

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1640 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Actualités paysannes Sénégal, souveraineté alimentaire, coton, fonio, Sahel…
Un des objectifs importants de Défis Sud est d’informer les partenaires de SOS Faim, dont les réseaux forment l’essentiel de notre lectorat dans l’hémisphère sud, de l’évolution des actualités paysannes à travers le monde. L’agriculture, en effet, est une question importante pour les générations futures. Vous pouvezégalement contribuer à la réalisation de cette rubrique en envoyant vos informations paysannes à la rédaction de Défis Sud (d.sud@sosfaim.be). Les informations retenues seront publiées sur le site de SOS Faim (www.sosfaim.be).
Retour vers l’agriculture : le CNCR rejette le plan de Wade
Création de pôles d’émergence, de pôles d’excellence, de pôles innovants, de fermes villageoises modernes, etc.Tout cela se trouve dans la stratégie de croissance accélérée du secteur agricole présentée par le gouvernement sénégalais. L’objectif est de créer 300 000 emplois, d’atteindre les objectifs du millénaire et une émigration zéro. Il suffisait d’y penser. Le plan Reva (Retour vers l’agriculture), sur lequel mise le président Wade, ne rencontre cependant pas l’agrément du Conseil National deConcertation et de Coopération des Ruraux (CNCR). Cette organisation de défense des intérêts paysans au Sénégal affirme qu’aussi longtemps que l’État gérera l’agriculture à la manière de l’ancienne puissance soviétique avec, notamment ses Sovkhozes (fermes d’État), le monde rural continuera à en pâtir. D’autre part, le plan Reva ne correspond en rien aux orientations de la Loi d’orientationagro-sylvo-pastorale et a été proposé sans associer les acteurs du secteur agricole, estime le CNCR. Plus de détails sur : http://www.cncr.org l’arrêt de toutes les formes directes et indirectes d’aide à l’exportation des produits agricoles ainsi que l’élimination des excédents par la mise en place de mesures de maîtrise de l’offre en adéquation avec la demande. la reconnaissance et le respect du principe desouveraineté alimentaire. Cela signifie notamment que chaque pays africain doit pouvoir protéger son agriculture. Ce principe doit être pris en compte dans le cadre des négociations en cours d’Accords de Partenariat Economique (APE) entre l’Union européenne et les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). l’augmentation de l’aide de l’Union européenne et des Etats membres en faveur del’agriculture des pays ACP et, en particulier, des agriculteurs familiaux. Les projets financés doivent associer de manière effective les bénéficiaires et leurs représentants. Signez la pétition sur www.sosfaim.org

Forums sur la souveraineté alimentaire
Un atelier organisé par le Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) aura lieu au Niger, à Niamey, du 7 au10 novembre 2006. Les Etats membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) négocient les Accords de partenariat économique avec l’Union européenne. La CEDEAO craint que les APE ne favorisent pas les mesures indispensables à la réalisation de la souveraineté alimentaire. L’objectif de l’atelier sera d’amener les principaux acteurs privés et publics de l’Afrique del’Ouest à avoir une compréhension commune des enjeux de la souveraineté alimentaire et à faire des propositions de mesures et de stratégies pour mieux la promouvoir et la défendre. La Coordination nationale des organisations paysannes du Mali (CNOP) organisera également, en février 2007, le 1er >
N° 74 D É F I S S U D 2006

Campagne «Alimenterre» : une campagne pour la défense des petits producteurs etle droit à la souveraineté alimentaire
L’Afrique peut se nourrir elle-même à condition que les règles du jeu changent. C’est pour défendre le droit à la souveraineté alimentaire et les 3 milliards d’agriculteurs familiaux qui veulent vivre de leur terre que SOS Faim lance une campagne "L’Europe est vache avec l’Afrique" et vous propose de signer sa pétition qui demande à la Commission...
tracking img