Sante et environnement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2306 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les pesticides et l’environnement

I. Les pesticides sont-ils vraiment utiles ? Quels effets ont-ils sur notre santé, notre environnement ?
L'union des industries de la protection des plantes (UIPP) vous répond. Une information concrète et des solutions pratiques pour mieux appréhender les pesticides dans votre quotidien.

Les enjeux de demain
Comment l’agriculture peut-elle nourrir laplanète tout en préservant notre environnement ? Le rôle des pesticides face au défi alimentaire mondial et dans la filière agricole française.
Face aux interrogations et aux idées reçues, s’informer sur les produits phytopharmaceutiques, c’est mieux comprendre leur rôle et leur utilité au quotidien.
Comment limiter l’impact des pesticides sur l’eau, l’air, le sol ? Comment protéger notreenvironnement ? L’agriculture raisonnée, c’est... ?
> EN SAVOIRL’impact sur l’environnement est pris en compte avant la mise sur le marché du pesticide. Le respect des bonnes pratiques agricoles permet ensuite de limiter au maximum le risque de présence à l’extérieur des parcelles cultivées. Avant d’utiliser un pesticide, on étudie donc en laboratoire le comportement de la substance active dans lesdifférents milieux naturels : le sol, l’eau, l’air, mais aussi son impact sur la faune et la flore.
+L’eau
L’eau est précieuse au quotidien, qu’il s’agisse de boire, se laver ou se baigner. L’amélioration de la qualité des eaux est donc un enjeu majeur. Il faut limiter au maximum la probabilité de retrouver des traces de pesticides dans les nappes phréatiques ou les eaux superficielles.L’UIPP sensibilise les agriculteurs aux bonnes pratiques, qui consistent à utiliser le bon produit, à la dose préconisée et au bon moment, dans le respect des conditions d’emploi.
Par ailleurs, l’UIPP a participé à la mise en place d'une approche concrète visant à restaurer la qualité de l'eau(diagnostic, plan d’action et des résultats) sur le bassin versant de la Fontaine du Thiel (Ille-et-Vilaine).Normes réglementaires en vigueur
Il existe depuis les années 80 une réglementation qui fixe des quantités maximales de pesticides tolérées dans l’eau. Le progrès scientifique a permis de baisser considérablement les limites de détection des matériels d’analyse. Aujourd’hui, les laboratoires sont capables de détecter des traces jusqu’à 100 000 fois plus infimes qu’en 1970.
Un échantillon peut doncproduire un signal tout en restant conforme à la réglementation.
La limite maximale réglementaire de traces de produits dans l’eau de boisson est de :
• 0,1µg/l par produit phytopharmaceutique
• 0,5µg/l pour la somme des traces de tous les produits
Le saviez-vous ?
0,1 microgramme par litre (0,1µg/l) représente l’équivalent d’une goutte d’eau dans une piscine olympique.
Les normes ne sontpas basées sur la toxicité d’un produit
Ces normes sont des seuils réglementaires qui veillent à la bonne utilisation des produits. Par conséquent, une simple détection de produits phytopharmaceutiques dans l’eau ne signifie pas qu’il y a un risque. La norme européenne pour un produit peut être jusqu’à 50 000 fois plus sévère que celle préconisée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) quise base, elle, sur la toxicité des substances.
Qualité des eaux en France : des progrès
Selon le rapport de la Direction Générale de la Santé (DGS – septembre 2007), en 10 ans, la part de la population française ayant accès à une eau de moindre qualité est passée d’environ 10% à 0,18% (sur la base de la norme eau potable de 0,1µg/l).
L’air
Lorsqu’un pesticide est pulvérisé pour protéger uneculture, une part du produit peut se volatiliser. Ainsi des produits phytopharmaceutiques sont parfois détectés dans l’air, à des concentrations excessivement faibles, de l’ordre du nanogramme (soit un milliardième de gramme) par mètre cube.
Pas de seuils réglementaires

Il n’existe pas de seuils réglementaires reconnus pour la présence des produits phytopharmaceutiques dans l’air. Les...
tracking img