Sarcophade de hanunia seianti, british museum

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1254 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le sarcophage de Hanunia Tlesnasa Seianti ,
British Museum,Londres


Sarcophage de Hanunia Tlesnasa Seianti conservé au British Museum de Londres, 1,830 m, numéro d’inventaire : GR 1887.0402.1 , provenant de Poggio Cantarello prés de Chiusi, daté de 150-140 avant JC.

Le sarcophage de Hanunia Tlesnasa Seianti est conservé au British Museum à Londres. Il mesure 1,83 mètres de long .Enterre cuite peinte, il provient de Pioggio Cantarello, à proximité de Chiusi. Il est daté du IIe siecle avant J-C, vers 150-100 . Il est typique des sarcophages en terre cuite provenant de cette région.
Dans une première partie, nous décrirons le sarcophage de Hanunia Seianti puis nous l’analyserons dans une deuxième partie en précisant les aspects particuliers et les différentes influences decette œuvre.


La partie supérieure du sarcophage de Hanunia Seianti représente une jeune femme étrusque. Elle est allongée sur une kliné dans la position du banquet, son bras gauche repose sur un coussin pourpre. Elle semble être dans son boudoir, car elle tient un miroir à couvercle dans la main gauche et qu'elle ajuste son voile avec la main droite. C'est un geste rituel qui proclame lajeune mariée. Cette hypothèse est renforcée par le fait que Hanunia porte une parure de noce : concentrée sur les épaules pour former une encolure en V. Ce chiton, appelé aussi peronatris, se resserre sous les seins à l’aide d’une ceinture haute; par-dessus elle porte un himation qui couvre sa tête. Son himation est blanc avec des bordures pourpres et forme un drapé fin au niveau de ses cuisses; laceinture et les broches sont en or; il y a des boucles d'oreille à pendants, un collier à pendentif autour de son cou, deux bracelets sur son bras droit, six anneaux sur sa main gauche, un diadème dans ses cheveux bruns. Cette jeune femme est donc richement parée. Son visage est plutôt large, encadré par des cheveux bruns attachés et retenus par son riche diadème. Elle semble impassible, son regardest fixe mais intense. Le nom de Seianti Hanunia Tlesana est inscrit sur le sarcophage.
La partie inférieure du sarcophage reprend le motif architectural d’une frise dorique mais traité de manière très sobre ici. Cette frise est composée de triglyphes alternés par des fleurs.
Ce sarcophage est en bon état de conservation, il reste encore les résidus d’une polychromie sobre nettement visiblesur la cuve du sarcophage, le coussin et le bord du voile de Hanunia Seianti.

On peut comparer le sarcophage de Hanunia Seanti avec autre sarcophage semblable retrouvé dans les environs de Chiusi également : il s’agit du sarcophage de Larthia Seianti. Il est actuellement conservé au musée archéologique de Florence. La jeune femme est richement parée, cela montre son rang social élevé, elleappartient à une riche famille aristocrate. Sa tête est d’inspiration néo-classique, mais la torsion du long torse et les ondulations délicates du peronatris contraste avec les plis plus lourds de l’himation qui sont tirées de l'art grec du deuxième siècle. On note le soin apporté à mettre en relief par des détails minutieux la prospérité de sa condition.

Son geste est traditionnel, on retrouve lemême geste sur le sarcophage de Larthia Seianti du musée archéologique de Florence ou encore sur l'urne cinéraire provenant de Della Pieve Città, banqueteur et sa femme, conservée également au musée archéologique de Florence. La femme soulève son voile avec le même geste. Les sarcophages et les urnes cinéraires étrusques sont souvent surmontés par l’effigie du défunt. Cet art s’épanouit surtoutdans les cités de Chiusi, d’où proviennent le sarcophage de Hanunia Seianti ou le sarcophage des époux du Louvre, Volterra et Pérouse. La plupart de ces sarcophages ont été retrouvés dans des tombes familiales. Le choix courant de la terre cuite pour les sarcophages provenant de Chiusi et ses environs est explicable par le fait que ce soit un matériau local.

Les sources d’influences multiples...
tracking img