Sartre hegel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1509 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Descartes

Suite à l’incertitude et au grand désarroi qui régnait dans le monde intellectuel de l’Europe vers la fin du 16e siècle, un philosophe nommé René Descartes tenta d’ériger une méthode pour contrer ce manque de clarté intellectuel. Descartes érigea donc un argument nommé «Cogito Ergo Sum» qui veut plus simplement dire : Je pense donc, je suis. Cela représente la conscience que l’humaina de lui-même.

Pour commencer, Descartes voulu partir sur des bases nouvelles. Il feignit donc de douter de tout ce qui nous entoure pour bâtir quelque chose de véritable. C’est comme si un «Malin Génie» voulait nous tromper. Nous savons également que nos sens peuvent nous trompés comme lorsque nous pensons faire quelque chose mais que nous dormons, par exemple. Nous ne pouvons donc plus sefier à rien. Il porta donc un doute radical sur tout. Nous ne pouvons donc plus nous fier à nos sens. Il fait même comme si il n’avait pas de corps.

C’est en s’apercevant de douter lui-même de tout que Descartes en conclue que la seule chose dont il ne puisse douter, c’est de sa conscience car, il est lui-même conscient de douter. C’est ce qui fut la base de l’argument du Cogito. «Pourdouter, il faut être» et plus généralement «Dès que je prends une prise de conscience, je suis», donc l’argument« je marche donc je suis» ne peut être exact car Descartes feint douter de son corps. Il faut une prise de conscience, il faut que cela soit mental voir intellectuel. En d’autres mots, associés à notre âme. Dès que je conçois, pense ou bien raisonne quelque chose, cela prouve que je suis!Lorsque je suis conscient de marcher, mes sens peuvent me trompés mais à la seconde où je suis conscient de cela, ça démontre que j’existe et rien ne peut y faire, pas même un «Malin Génie».

Malheureusement, il y a un risque de solipsisme dans l’argument du Cogito de Descartes. Le solipsisme se résume au fait que le sujet pensant qui est conscient de lui-même ne peut pas, s’empêcher de douterdes autres ce qui l’amènerait à être seul au milieu d’un monde d’illusions. Le cogito est fondé sur la conscience de soi mais il est impossible d’acquérir la conscience d’un autre. C’est ce détail qui fait toute la différence. Nous pouvons donner par exemple la Matrice. Le personnage principal est conscient de lui-même mais il ne peut pas différencier le vrai du faux avec certitude. Les personnesqu’il rencontre sont parfois des illusions. Il est donc vrai que dans sa perceptive, il est seul au monde dans un monde de doute.

C’est ce qui peut certainement arrivé dans l’argument de René Descartes avec son Cogito. Nous ne pouvons pas être conscient des états mentaux des autres par conséquent, nous ne pouvons pas faire autrement de douter des autres donc, notre seule certitude estd’être, voire d’exister, mais seul dans un monde de possible illusion.

Hegel

Hegel n’a pas la même perception que Descartes au niveau de la conscience de soi. Selon lui, ce n’est pas avec un état psychique, comme être conscient de, mais plutôt associé aux désirs de cette personne. La position de Hegel remédie au risque de solipsisme car il ne nie pas l’existence des autres dans la mesure que le moipensant aie le même désir que l’autre soit, d’être reconnu par cette personne. C’est ce désir commun qui est la base de ses dires.

Pour arriver à la conscience de soi, il faut commencer par un désir. Par exemple, je désir une pomme. Suit donc l’action de manger la pomme. Il y a donc une action de négativité qui veut également dire le dépassement ou l’assimilation (destruction) de la pomme parmon organisme. Je, le sujet désirant, deviens donc un peu de ce que je consomme. Lorsque je dis « Je », je suis donc conscient de moi-même donc équivaut à dire que j’ai le sentiment d’être. Cependant, cela n’explique pas encore comment Hegel explique la conscience de soi.

Lorsqu’un sujet pensant arrive devant une autre personne, il éprouve le désir d’être reconnu de celui-ci et ce,...
tracking img