Sartre l'imaginaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (867 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Epicure
(341 - 270 avant notre ère)

Biographie d'Epicure :
Philosophe grec, né à Samos, élève de Xénocrate. Vers 311, il crée une école de philosophie à Mytilène (île de Lesbos), puis deux outrois années plus tard, il prend la direction d'une école à Lampsacus (Lâpseki, Turquie). En 306, il s'installe définitivement à Athènes pour professer sa doctrine à ses disciples fidèles dans sonjardin. Cette école, ouverte à tous, est surnommée "le Jardin".

Sa philosophie matérialiste, dont le but est de conduire tous les êtres humains vers le bonheur, affirme que toute connaissance passepar la sensation. Dans le prolongement de l'atomisme de Démocrite, Epicure fonde une sagesse du plaisir basée non sur la jouissance, mais sur les plaisirs naturels et nécessaires, la maîtrise despassions, l'absence de souffrance pour le corps et l'absence de "trouble" pour l'âme (ataraxie). Ce rapport aux plaisirs a généré une des grandes incompréhensions de la philosophie par la confusion del'épicurisme avec l'hédonisme ou la concupiscence.

Quatre postulats de base (tetrapharmakos) peuvent résumer l'éthique épicurienne : il n'y a rien à craindre des dieux; il n'y a rien à craindre dela mort; on peut atteindre le bonheur; on peut supporter la douleur.

Connaître l'opinion précise d'Epicure par rapport aux divinités n'est pas facile. Il ne nie pas l'existence des Dieux : "[...]Car les Dieux existent, attendu que la connaissance qu'on en a est évidente" (lettre à Ménécée). Cicéron a écrit qu'il recommandait la piété à ses disciples. C'était sans doute par conformisme.Cependant, comme en témoignent certaines citations, Epicure éprouve une aversion pour les croyances et les superstitions populaires. Il leur reproche de ne pas être fondées sur la manifestation des sens,mais sur des extravagances de l'imagination. La religion est une source d'angoisse, tandis que la science est capable de les dissiper. Pour lui, il est absurde que les dieux prêtent une attention...
tracking img