Satanisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 80 (19964 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Témoignages de personnes ayant pratiqué diverses formes d'occultisme
- délivrance par la puissance de Jésus

ASTROLOGIE - Jean-Luc - Revue "Il est vivant": N'ayez pas peur! n° 125 - Cahiers du Renouveau 2
ASTROLOGIE - Melle D. - L'astrologie (F.Sanchez, Ph.Madre) Ed. Béatitudes 3
SPIRITISME - Jean-Luc - L'astrologie (F.Sanchez, Ph.Madre) Ed. Béatitudes 4
VOYANCE - Michel - J'étaisvoyant...Maintenant, je vois (M.Berrette) Ed. Sarment-Fayard 5
GUERISSEURS - Michelle - Revue "Il est vivant": N'ayez pas peur! n° 125 - Cahiers du Renouveau 5
ESOTERISME - Mr B. - L'astrologie (F.Sanchez, Ph.Madre) Ed. Béatitudes 6
CARTOMENCIE - Du tourment à la grâce (M.Zurbach) Ed. Porte Ouverte Chrétienne 6
SATANISME - Arrachée aux démons (Doreen Irvine) Ed. L'Eau Vive 7
OCCULTISME - J. Verlinde- Revue "Il est vivant": N'ayez pas peur! n° 125 - Cahiers du Renouveau 16
SPIRITISME - Séduite par la lumière (Sharon Beekmann) Ed. VIDA (1998) 20
MAGIE NOIRE - Paul - Revue "Il est vivant": N'ayez pas peur! n° 125 - Cahiers du Renouveau 24
SOCIETES SECRETES - J. Walker - Revue "VOIX" (Dans les griffes d'une société secrète) Ed. FGBMFI 25
SOCIETES SECRETES - R. Buckingham - Revue "VOIX" (Dansles griffes d'une société secrète) Ed. FGBMFI 26
HINDOUISME - La mort d'un guru (Raabindranath Maharaj) Ed. Farel (1983) 27
PHENOMENES PSIGAMMA - Revue "Il est vivant": N'ayez pas peur! n° 125 - Cahiers du Renouveau 30
SORCELERIE - Théophile - Revue "Il est vivant": N'ayez pas peur! n° 125 - Cahiers du Renouveau 30


ASTROLOGIE - Jean-Luc - Revue "Il est vivant": N'ayez pas peur! n° 125- Cahiers du Renouveau

19 ans, c'est l'âge où l'on se pose des questions sur l'avenir: quelles études choisir, quelle sera ma vie... A ce moment-là, je m'initiais à l'ASTROLOGIE CHINOISE. J'essayais de connaître mon avenir grâce à un jeu divinatoire. Durant un mois entier de pratique quotidienne, j'ai obtenu la même réponse: j'allais rencontrer l'âme sœur. Je fis effectivement la connaissanced'une jeune fille quelque temps après ! Cela a été fulgurant : nous sommes allés très vite, très loin. Quelques semaines après, nous vivions ensemble. Mais je n'étais toujours pas heureux. Je sentais que je ne l'aimais pas vraiment...
C'est alors que j'ai plongé entièrement dans l'ASTROLOGIE. C'était le seul chemin qui semblait s'ouvrir devant moi... Je tirais des thèmes astraux: je lesétudiais avec soin, recoupais les résultats. Tous concordaient: nous étions vraiment faits l'un pour l'autre! J'y croyais. Au bout de 6 à 8 mois de recherche intense, j'ai décidé de suivre tout ce que m'indiquaient les thèmes astraux: même si notre relation était de plus en plus invivable, elle faisait partie de notre destinée. En même temps grandissaient en moi des tristesses, des peurs, des frayeursmême. Quand je projetais notre relation dans l'avenir, j'étais pris de panique.
Peu à peu, je me suis remis à prier. Pour moi, il n'y avait en effet aucune contradiction entre la foi et la pratique de l'astrologie... Mais, lorsqu'on s'adonne à des pratiques telles que l'astrologie, on n'a plus aucun discernement. On prend le mal pour le bien et vice-versa...".
Quelques temps après: "Sans moyensde subsistance, je ne pouvais plus assumer la vie d'un foyer. Nous nous sommes donc séparés. Peu de temps après, cette jeune fille a rencontré un autre homme. Tout ce que j'avais voulu construire s'écroulait sous mes yeux comme un château de cartes. J'avais résolu d'aller voir un marabout pour faire envoûter mon ancienne compagne: je voulais activer toutes ces puissances que l'on sent à l'étatlatent dans l'astrologie! J'avais aussi de fortes pulsions suicidaires
[...]
En rentrant chez mes parents, j'ai téléphoné à mon frère. Depuis sa conversion, je le considérais pourtant comme un fanatique religieux. Mais ce jour-là, j'ai été poussé à l'appeler. Je me suis mis à transpirer : j'étais comme dans un état second au bout du fil. Il m'accueillit chez lui. Pendant quatre heures, je lui...
tracking img