Satire dans les regrets de du bellay

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (491 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
II. POESIE SATIRIQUE : le "FIEL"
(sonnets 50 à 158 : 128 à 137 : voyage de retour en France ; 138 à 158 : évocation de la cour de France)
*1) Satire des courtisans et de leur hypocrisie :*a) Satire de la cour de Rome
- s. 79 : "Je n'écris point d'amour …"
- s. 86 (Lag., p.115 ; Ch S, p. 103) : "Marcher d'un grave pas …"
Obséquiosité : "Seigneuriser chacun d'un baisement de main""Et suivant la façon du courtisan romain, / Cacher sa pauvreté d'une brave apparence …
b) Satire de toutes les cours, y compris celle du Roi de France*
**- s. 150 (Lag., p.117) : "Seigneur, jene saurais regarder d'un bon œil / Ces vieux singes de cour …"

**2) Satire des gens d'Eglise, du pape et des cardinaux : *
Jules III : bon vivant ; Marcel III : a régné 21 jours ; Paul IV :belliqueux…
Satire de la cour pontificale et des intrigues (mode de désignation du pape, de l'ascension sociale)
- s. 81 : "Il fait bon voir Paschal un conclave serré…"
- s. 118 (Lag , p. 116) :"Quand je vois ces messieurs …"
- s. 102 : "On ne fait de tout bois l'image de Mercure, / Dit le proverbe vieil : mais nous voyons ici / De tout bois faire pape, et cardinaux aussi,/ Et vêtir entrois jours tout une autre figure…"
Satire des arrestations arbitraires*
**- s. 113 : "Emprisonner seigneurs pour un crime incertain"
- s. 111 : "Je n'ai jamais pensé …" (la situation estparadoxale : il oppose l'empereur Charles Quint qui se retira au monastère de Yuste au début de 1557 et le pape Paul IV, connu pour ses sentiments belliqueux, malgré ses quatre-vingt ans)
"Puisque celuiqui fut de la terre et de l'onde / le tonnerre et l'effroi, las de porter le fait / Veut d'un cloître borner la grandeur de ses faits, / Et pour servir à Dieu abandonner le monde. / Mais quoi ? Quedirons-nous de cet autre vieillard / Lequel ayant passé son âge plus gaillard / Au service de Dieu, ores César imite ?"
- s. 112 "Quand je vois ces seigneurs…"
**Satire du népotisme :** s. 113...
tracking img