Saucisson sec

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1606 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE SNACKING :
une nouvelle façon de vivre l'alimentation

Au bureau, dans la rue, au lycée, et de plus en plus à domicile (hors des repas ou plateau télé), le snack prend une part de plus en plus importante dans notre mode de vie.
L'offre snacking s'est élargie (depuis une dizaine d'années) : en plus des snacks classiques (pomme, fromage, apéritifs salés…) ; on trouve du frais, du congelé,des salades traiteurs, des snacks laitiers, des goûters frais…
Gain de temps, changements des modes de vie et repas de plus en plus déstructurés, les consommateurs recherchent des produits sans préparation (ou presque) qui se mangent et se digèrent facilement : c'est économiser du temps pour l'utiliser autrement.

I- L'univers du snacking
(étude ETRIE International sur la pratique de repas"sur le pouce" à la maison ou à l'extérieur)

Seul les repas - snacking sont étudiés dans cette étude (et non le grignotage qui est plutôt sucré et entre les repas).
Un repas - snacking est un vrai repas dont la motivation est le temps + sa gestion et qui se rapproche d'un repas usuel par son souci nutritionnel, une recherche de plaisir mais du temps économisé pour l'utiliser autrement.
50%des individus de + de 15 ans pratiquent le repas- snacking. Trois catégories de consommateurs : les nomades (jeunes, grandes villes, sensibles au prix), les actifs (Tertiaire), les désœuvrés (plus âgés, à domicile, éviter effort de préparation).
On distingue 2 types de repas : sur lieu fixe (majorité des cas) ou ambulatoire. Prépondérance de la consommation chez soi (37%) et sur le lieu detravail (34%).
Le repas snacking peut être mono - produit (sandwich) ou multi - produits (repas classique/ recherche d'équilibre) : 68% produits salés froids, 39% salés chauds et 36% sucrés. Les commerces de proximité représentent une opportunité pour les industriels car il existe une forte attente de produits tout prêts à vendre et une volonté de renouveler leur offre (ex : salades industrielles enboulangeries), même si l'on trouve des réfractaires. En GMS, des tentatives d'aménagement de rayons, corners ou self-service, mais approche encore empirique car difficulté à proposer des réponses adéquates (sauf en centre-ville)

II- L'approche marketing du snacking (étude sur le comportement du snackeur - GIRA )

L'étude concerne les consommations à domicile hors repas des adultes actifs(18/ 65 ans).
On distingue deux types de snacks :
- le snack valorisé (40%) : on en parle, notion de plaisir
- le snack fonctionnel (60%) : produit que l'on oublie : neutralité = efficacité
Aujourd'hui, on évolue vers un snack plus équilibré, plus raisonnable. Demande de la part du consommateur de snacks "construits par les industriels" : des produits nomades. De plus, il y a unedéculpabilisation / dévalorisation des tâches ménagères. Des années 70/90 aux années 2000, on est passé d'un modèle d'imitation sociale à un système d'adaptation : un type de produits non plus pour un type de consommateur mais pour un type d'occasion de consommation. On considère aujourd'hui le produit selon les situations ( goûter, apéritif, post-repas…) et les fonctions (gourmandise, anti-stress, mincir,plaisir..) de consommation abandonnant ainsi le marketing par "famille de produits".

III- Grignotage et nutrition (ADRIA)

Le grignotage peut se traduire par un fractionnement de la prise quotidienne ou une alimentation hors repas sans sensation de faim ou les 2 à la fois.
Des études scientifiques prouvent que la suppression du grignotage chez les obèses suffit à les faire maigrir et que 60%des obèses ont des prises interprandiales fréquentes ; enfin que le grignotage gras et sucré augmente les apports énergétiques. Cependant, la ration énergétique globale importe plus que le nombre de repas (1600 Kcal répartis sur la journée font maigrir ; alors que 1600Kcal sur un seul repas font grossir). Intérêt du goûter pour l'amaigrissement. En revanche le grignotage ne permettant pas de...
tracking img