Schopenhauer

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3567 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Schopenhauer

Né en 1788 à Dantzig. Considéré comme un post kantien, comme Fichte et Schelling.
1813, il présenta sa thèse sur De la quadruple racine du principe de la raison suffisante à Iéna.
De 1814 à 1818, il vécut à Dresde. C’est pendant cette période que son système philosophique se forma dans sa tête.
En février 1820, il se fit inscrire sur la liste des docteurs enseignants àl’université de Berlin. A ce moment, Hegel y enseignait. Schopenhauer a décidé délibérément de le concurrencer. Ce fut un échec. Le semestre suivant il fut obligé d’interrompre son enseignement faute d’auditeurs. Autour de lui, sa philosophie (à travers son œuvre majeur composé en 1818 : Le Monde comme volonté et représentation) n’eut pas de succès espéré. Il interviendra trente ans plus tard (vers 1850).En 1840, il composa son Fondement de la morale à l’occasion d’un concours académique. Le prix lui fut refusé, bien qu’il ait été le seul candidat. L’amertume l’envahit.
En 1850, il se plaignait auprès de Frauenstädt de ne pas trouvait d’éditeur, alors que d’autres auteurs moins important publiaient se qu’ils voulaient.
Mais à cette même période, le succès auprès du grand public commençait. Iltrouva enfin la gloire. Malgré ce succès, il restait sage et réservé.
Le matin du 21 avril 1860 son médecin, entrant chez lui, le trouva assis sur son canapé : il était mort, mais aucune altération ne se remarquait sur son visage ; il était paisible.

Bibliographie :
- De la quadruple racine de principe de raison suffisante (1813)
- Le Monde comme Volonté et représentation – Die Weltals Wille und Vorstellung- (1818)
- De la volonté de la nature (1836)
- Les fondements de la morale (1840)
- Seconde édition du Monde en 1844 avec les suppléments.
- Les deux essais regroupés sous le titre Les deux problèmes fondamentaux de l’éthique, puis les Parerga et Paralipomena (1851)

La Réforme est le premier grand fait marquant de l’Allemagne moderne (« Lutherreprésente toujours pour nous l’évènement le plus récent » disait Nietzsche). Pays du morcellement territorial et du dualisme confessionnel, l’Allemagne est ensuite ravagé par la Guerre de Trente Ans, et les traités de Westphalie (1646) marquent l’élimination de la Maison de Habsbourg et la prédominance française. Le pays avancera vers l’unité à partir de l’époque où ; avec les règnes de Fréderic II et deMarie-Thérèse, la Prusse et l’Autriche accèdent au rang de grande puissance, et le développement du patriotisme s’effectue contre Napoléon (Schopenhauer a 20 ans lorsque Fichte prononce son à Berlin ses Discours à la Nation allemande). Dans le même temps la philosophie va connaître une période florissante (fin XVIIIème – début XIXème).
Tout en soulignant les bornes de la raison humaine, ellereste chrétienne et fortement spéculative, souvent marquée par le piétisme (Kant lui-même est issu d’une famille piétiste).de plus, c’est une pensée de professeurs et de pasteurs protestants (Schelling est fils de pasteur, comme Nietzsche) ou de fonctionnaire (le père de Hegel était fonctionnaire des finances). Enfin, en raison de l’influence des théologiens, la philosophie garde un caractèrenettement systématique et abstrait. C’est le temps des grandes constructions métaphysique issues du kantisme, et dont le plus brillant représentant est Hegel.
Ce n’est pas un hasard si Schopenhauer a choisi ce dernier comme adversaire principal. Mais Schopenhauer se situe hors de son temps (par sa carrière, sa pensée, son art d’écrire).
Le « pessimiste de Francfort » était hostile à « la philosophie deprofesseurs des professeurs de philosophie ». sa pensée se développe au moment où commencent à s’épanouir la linguistique, la réflexion sur la langue et la civilisation, ainsi que l’engouement pour les philosophies orientales. De plus les évènements de 48-49 et leur échec marquent le déclin de l’hégélianisme. Enfin, à la différence des autres philosophies de son époque, sa réflexion se fonde...
tracking img