Schopenhaueur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1140 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie : Commentaire de texte

Arthur Schopenhauer, philosophe allemand du XVIII – XIX ème siècle, s’intéressa surtout aux besoins métaphysiques, à la morale ainsi qu’à la religion. Dans son œuvre Parerga et Paralipomena, il aborde tous les sujets de façon provocante mais néanmoins sincère. Dans une partie de cet ouvrage, Schopenhauer faut intervenir Démophèle et Philalèthe quidialoguent, débattent et émettent leurs points de vue, ici leur réflexion est basée sur la religion. Mais comment la religion s’est-elle si bien installée ? Pourquoi et pour subvenir à quels besoins s’est-elle réellement établie ?
Le positionnement de la religion face aux autres doctrines sera tout d’abord étudié, puis il sera question de la nécessité de cette croyance ainsi que ceux qui en ont besoin.D’après Démophèle, la religion, une simple croyance, aurait été inventé de toute pièce.

Les hommes ont des besoins que ce soit naturels ou encore nécessaires, mais par le biais de la recherche de ses besoins, l’homme a pour but de s’apaiser. Leur cadre de pensée est défini : « l’horizon de ses pensées doit être clos et ne doit pas rester sans frontière », l’image utilisée pour l’horizon et lafrontière est dû au faite qu’à cette époque, les hommes commencent à voyager mais en réalité ce sont surtout les plus instruits qui peuvent se le permettre. Donc certains hommes peuvent ouvrir leurs esprits mais le commun des mortels ne le peut pas.
Les hommes ne savent pas non plus discerner le vrai du faux. De plus, tous les travaux nécessaires à effectuer, imposer par la Nature, ne leurlaisse aucun moment pour pouvoir approfondir leur propre connaissance. Les hommes ne pouvant pas raisonner seul, ils sont donc sous le joug de l’autorité ainsi que de la croyance. La religion, imposée, a été adopté par la plupart des hommes car ils n’ont pas de pensée qui leur permettent de réagir : « elle aurait été adopté par les neuf dixièmes des hommes au moins ».Les hommes croient donc en lareligion, ils adhérent sans preuve. La religion fonctionne car c’est l’autorité qui la « dirige » qui est elle-même est fondée par le temps et les circonstances. La provenance du temps peut être une interrogation, en effet le temps peut caractériser le fait d’être une durée ininterrompue ou le fait de se projeter soit dans le passé soit dans le futur ; les circonstances, c’est-à-dire les événements quisont susceptibles d’arriver permettent de définir l’autorité. L’autorité fonctionne car ceux qui la détiennent n’ont pas la capacité d’avoir que des arguments raisonnés : « C’est pourquoi nous ne pouvons pas l’accorder à celui qui n’a que des arguments raisonnés sur quoi se fonder ». Un certain nombre de personnes détiennent cette autorité, qui l’ont acquise sans vraiment de raison apparente,mais cette croyance n’est en faite qu’une vérité présentée comme fausse.
Démophèle tient un discours riche en explication, tout d’abord il exprime le fait que l’homme a des besoins, mais ceux-ci sont en faite dictés par l’autorité qui leur a été imposé, pour répondre à ses besoins métaphysiques la religion a été « crée ». Cette construction qu’est la religion relève seulement de l’autorité. Mais àqui s’adresse cette croyance ?

La croyance forcée de cette religion est pour les hommes, pour répondre à leurs besoins et à leurs maux qu’ils ont engendrés.

La religion a été fabriquée pour répondre aux besoins métaphysiques des hommes ainsi qu’à sa disposition et donc aussi « au besoin théorique de notre existence et de la conscience » : la conscience n’est pas seulement la facultépsychologique de posséder un savoir sur soi et le monde qui nous entoure mais elle exprime également une signification morale, l’existence quant à elle est la vie et la manière de vivre de l’homme. Derrière ce que le monde comporte de physique fait référence au fait que les hommes essayent de décrire le monde grâce aux sciences et non plus à l’aide de la religion, se cache quelque chose de métaphysique...
tracking img