Science economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8520 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sciences économiques

L’économie (définition de P. Samuelson) recherche comment les hommes et la société décident en faisant ou non usage de la monnaie d’affecter des ressources productive rare à la production, à travers le temps, de marchandise et de services variés et de répartir ceux-ci à des fins de consommation présente et future entre les différents individus et les collectivitésconstituant la société.
(D. Ricardo) L’économie est une recherche sur la répartition du produit de l’industrie entre les classes qui concourent à sa formation.
(K. Marx) L’économie politique étudie les formes selon lesquels les hommes produisent, consomment, échangent et règlent la répartition au sein de rapports de production caractéristique de société.
L’économie politique analyse à partir duterritoire national la mesure des données économique sont mesurés dans l’espace national. La croissance économique reste mesurée au niveau national

Chapitre 1 : La croissance économique

I. Mesurer la croissance

Il y a des évolutions économiques qui passent par des phases. Il y a une phase de développement industriel qui s’achève au milieu des années 70. Caractérisé par l’industrialisation,l’urbanisation et l’augmentation du salariat. Le salariat devient dominent au niveau des années 50 et atteint sont apogée dans les années 70. Passage d’une économie rural avec l’agriculture à une économie urbaine et salariale. En France, l’industrialisation a été plus lente que dans d’autres pays. Il y a eu une certaine stagnation de l’économie française entre les deux guerres. Après la guerre, lacroissance française est une croissance de rattrapage. On donne un statut au salariat (instauration d’un salaire minimum à partir de 1958). Le salariat va devenir la normes social. Dans les années 60, on va développer des routes, des autoroutes, des collèges : c’est une phase d’équipement. La France découvre la grande industrie. Cela va constitué les Trente glorieuses. Cette généralisation dusalariat donne l’illusion du plein emploi. Illusion de progrès social automatique si il y a progrès économique. Durant la période des Trente glorieuses, il y a une facilité pour trouver un emploi : la réalité c’est qu’il y a une peignerie de main d’œuvre car on a recours à l’immigration et à l’automatisation.
Il y a une logique de l’auto-entretient : on produit des biens, les salariés ont besoin desces bien donc ils consomment. C’est ce modèle de croissance qui entre en crise dans les années 70. Il y a une nouvelle croissance mais plus faible par la mise en place d’un autre mode de production. Fin d’une dynamique de croissance basé sur la production de masse d’équipement pour les ménages.
Aux Etats-Unis dans les années 40, on montre des ménages équipé, des villes remplies de voiture. EnFrance ce n’est pas le cas, d’où le fait d’équiper les ménages. On est dans une période où il faut construire pour loger les ouvriers. Dès les années 70, ce mode atteint sont maximum. Il faut passer d’une production de masse à une production de diversité, or les conditions de production de l’époque ne le permettaient pas. Cela amène la base des changements économique. On va passer du Fordisme à unmodèle plus flexible. Il faut totalement réorganiser la production dans l’industrie. Il y a une externalisation (= développement de réseaux de production)
Le changement de l’espace économique. En France, on produit pour le marché français. Or ce n’est pas un marché extensible à l’infini . Donc on cherche un marché international. La concurrence international devient de plus en plus important. Ily a des produits issus du Japon ou de nouveaux pays industriels (Corée du Sud). Ensuite la Chine et l’Inde arrivent sur le marché. Les firmes internationales vont développer de nouveaux marchés, cela va entrainer une relocalisation des secteurs. La France va être particulièrement touché dans cette internationalisation.
Développement de technologies nouvelles. Les technologie de l’information...
tracking img