Science guerre froide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 57 (14153 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Études du CERI N° 44 - septembre 1998

Les enjeux de l'espace après la guerre froide
Bertrand de Montluc

Centre d'études et de recherches internationales Fondation nationale des sciences politiques

Les enjeux de l'espace après la guerre froide

Bertrand de Montluc1 Centre national d'études spatiales, Paris

Le monde a entrepris, depuis le début des années 1990, de redéfinir sonordre. Aux jeux simples des Etats, ordonnés autour d'un affrontement bipolaire, se substituent progressivement des comportements répondant à une nouvelle donne, complexe, floue et porteuse de dangers. Les Etats y tiennent encore un rôle, ils discutent, négocient, légifèrent, créent des infrastructures et édictent des directives. Mais le pouvoir politique, avec ses lois, son ordre et ses logiques,est complété et souvent dominé par d'autres pouvoirs, économiques et financiers, ou des pouvoirs d'influence. Les politiques spatiales suivent ou parfois précèdent les évolutions des politiques tout court. Instruments privilégiés des années glorieuses, elles sont encore marquées par les règles simples qui prévalaient il y a vingt ans ; toutefois, au sein du flou actuel (Première partie), on voitse dessiner les contours encore imprécis des politiques spatiales de demain (Deuxième partie). Ils peuvent préfigurer, pour une part, les lignes de partage nouvelles du monde contemporain.

PREMIERE PARTIE LA STRUCTURATION CLASSIQUE DES POLITIQUES SPATIALES EN QUESTION

Un grand programme de développement technologique s'étend en général sur une durée de quinze ans. La conquête de l'espace —suivant le terme consacré — est marquée par ce rythme. Deux cycles préparatoires de quinze ans ont anticipé cette grande aventure :
1

L'auteur exprime ses vues à titre personnel et n'engage pas l'institution à laquelle il appartient.

Les Etudes du CERI - n°44 - septembre 1998

2

1er pré-cycle 1926-1942 : les éléments de base nécessaires à la propulsion de vecteurs sont mis au point pardes scientifiques et ingénieurs américains, russes et allemands. 2ème pré-cycle 1943-1957 : c'est la course au développement des missiles balistiques. L'aventure spatiale elle-même commence avec le lancement du Spoutnik (1958) et se déroule sur une quinzaine d'années jusqu'à la fin du programme Apollo (19581972). C'est le temps de la guerre froide, des surenchères entre les deux Grands, l'Europe,encore meurtrie par le deuxième conflit mondial, étant quasi absente sauf sur le plan scientifique. Un deuxième cycle (1973-1986) prolonge cette époque des pionniers avec le développement des stations orbitales, la mise en œuvre d'applications des techniques spatiales pour des emplois opérationnels (renseignement militaire, télécommunications, météo) et l'émergence de nouvelles puissancesspatiales, l'Europe (Ariane) mais aussi la Chine, puis le Japon. L'ensemble de cette période « classique » marquée par un contexte de guerre froide est caractérisé par la prédominance du modèle étatique comme modèle structurant les activités (Chapitre 1). Les bouleversements de l'ordre bipolaire et des éléments nouveaux perturbant les politiques spatiales classiques ont défini une « conjoncture » de crisemodifiant le rôle des acteurs (Chapitre 2).

CHAPITRE 1 LA STRUCTURATION DES ACTIVITES SPATIALES DE L'ORDRE BIPOLAIRE

De manière à situer clairement l'héritage, ce qui devrait permettre de mieux définir la situation présente et, partant, les perspectives (Deuxième partie), on se limitera dans ce chapitre à exposer les caractéristiques de la conquête spatiale pour les deux superpuissances,puis pour l'Europe, en faisant apparaître le processus d'organisation.

Les deux Grands Pendant la guerre froide, les deux grandes puissances ont conçu leur outil spatial comme instrument de politique et de puissance militaire. Les deux programmes étaient un des éléments de leur posture diplomatique et stratégique ; bien vite, ils sont devenus des facteurs stabilisants dans leurs relations...
tracking img