Science politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4224 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction : qu’est-ce que la science politique ?
Section 1. Droit, philosophie politique et science politique
Burdeau G., La politique au pays des merveilles, Paris, PUF, 1979, chapitre 1 « Le phénomène politique », p. 11-32.
Finley M., L’invention de la politique, Paris, Flammarion, 1985 ;
Freund J., Qu’est-ce que la politique ?, Paris, Le Seuil, coll. Points, 1967, pp. 5-13.
Leca J., «Le repérage du politique », Projet, n°71, 1973.
Pour un rappel historique complet, se référer à Roger-Gérard Schartzenberg, Traité de Sociologie Politique, ed. Montchretien, 1988, pp.1-20. Intérêt : excellente bibliographie à chaque fin de chapitre
§1 - L’espace de la science politique
§2 - La science politique n’est pas la science de l’Etat
Clastres Pierre, 1980, La société contre l'Etat,recherches d'anthropologie politique, éditions de Minuit, Le Seuil. Voir du même auteur, un très bon texte:http://increvablesanarchistes.org/articles/1968_81/clastre_pouvoirprimitif.htm
Lapierre Jean-William, 1977, Vivre sans Etat ? Essai sur le pouvoir politique et l'innovation sociale, Paris, Le Seuil.
Malaury Jean, 1989, Les derniers roi de Thul",,collection Terres humaines, Plon, dernièreédition
Sallins Marshall, 1976, Age de pierre, âge d'abondance, Gallimard,.
Voir complément bibliographique : Revue Sciences humaines, n°133, 2002, « Les métamorphoses de l’Etat”. Bonne bibliographie, p. 41.
§3 - La science politique n’est pas la science du pouvoir
Galbraith J.K., L’Anatomie du pouvoir, Le Seuil, 1985
"Les métamorphoses du pouvoir", Sciences Humaines, hors série, n’ 11, déc. 1995Section 2. L’objet de la science politique
"Découverte de la science politique", Cahiers français, n’ 276, mai-juin 1996.
§1 - Comment un fait devient politique ?
La science politique va être l’étude de l’organisation politique d’une société. « A partir de là on peut retenir trois points principaux pour une approche du politique : les phénomènes politiques concernent l’organisation des sociétésglobales, c’est-à-dire des groupes sociaux au sein desquels toutes les catégories d’activités sont exercées et plus ou moins intégrées (nation, tribus...); il y a phénomène politique lorsque l’organisation de la société considérée comporte l’existence de processus décisionnels permettant la prise de décisions pour et au nom de cette société; il y a phénomène politique lorsque les décisions ainsiprises ont une valeur obligatoire fondée soit sur une obéissance consentie, soit sur la mise en œuvre de moyens coercitifs (contrainte physique...). (...) Il y a organisation politique lorsqu’il existe au sein d’une société globale un processus décisionnel permettant de prendre des décisions collectives ayant un caractère obligatoire résultant d’une obéissance consentie ou forcée à ces décisions», Annales de l’université des sciences sociales de Toulouse, 1989, p. 101.
§2 - L’univers politique
« La politique posséderait ses propres lignes de conduites, ses propres mécanismes de régulations. Elle posséderait ses propres Buts, ses propres moyens. La politique participe à l’ensemble des relations sociales, mais elle régit ces relations selon une finalité qui lui est propre. (ex. Sécuritépour assurer la liberté; pour la religion, la liberté est la conséquence d’une foi individuelle; la liberté politique consiste dans le respect des lois). Mais il est évident que la politique a des relations étroites et conflictuelles avec les autres activités humaines. On ne peut réduire LA politique à la morale, à l’économie, ou à la science. Elle ne se déduit pas on plus de l’une de ces activités» (Freund J., Qu’est-ce que la politique, Paris, Point Seuil, 1967).
§3 - Une science de la politique ?
Favre P., « Naissance de la science politique », in Léonard Y., Découverte de la science politique, Paris, La doc. française, Les cahiers français, n°276, mai-juin 1996
Favre P. , Les naissances de la science politique en France, Paris, Fayard, 1989.
La science politique est marquée par...
tracking img