Science politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7058 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Science politique
CHAPITRE I : LES REGIMES POLITIQUES.
La science politique traditionnelle s’occupe de trois sortes de problèmes :
* le comportement de l’homme politique,
* la stratégie de l’homme d’Etat,
* la description comparative des formes de gouvernement et de leurs principes.
Ceci correspond à la nécessité de prendre en compte le fait que la politique se déroule demanière différente selon les temps, les lieux et les contextes sociaux.
L’étude des régimes ne doit pas être polémique. C’est dire que l’on va s’intéresser aux “types idéaux”, au sens où Max Weber en parle. Les types idéaux n’ont pas de frontières : ils indiquent des polarités et des grands principes. Ils se refusent à être des jugements de valeur. Ainsi, il ne s’agit pas de prises de positions, maisde la simple mise en place de catégories. Ceci étant, la volonté de classement qui ressort des analyses de la science politique n’exclut pas, pour autant, l’existence de présupposés idéologiques. Les typologies des régimes vont se multiplier. Trois grandes approches seront présentées : l’analyse des régimes dictatoriaux et totalitaires ; l’analyse de régimes démocratiques ; les typologiesdéveloppementalistes.

Section 1 : Les régimes dictatoriaux et totalitaires.
Les dictatures et totalitarismes modernes reposent sur un même présupposé : démontrer que les régimes mis en place ne peuvent être autres que ce qu’ils sont. Ni la personne de leurs dirigeants, ni les principes sur lesquels ils reposent ne sauraient être modifiés et les gouvernés n’ont aucun droit à intervenir. Il existe,cependant, certaines différences entre les deux formes qu’il convient de présenter.
&. 1 : Les dictatures.
Dans son acception originelle, la dictature n’est pas illégitime, tyrannique et péjorativement connotée. Elle est même exactement l’inverse sous la République romaine, où le dictateur apparaît comme un magistrat suprême, légalement investi d’une autorité absolue mais provisoire pendantune période critique. Le dictateur romain prend la figure du sauveur honoré au plus haut point de la confiance de ses concitoyens.
La dictature moderne s’apparente moins à la Rome antique qu’à l’autoritarisme impérial et à la tyrannie grecque où le despote doit son autorité à la force et au mépris de la loi. Elle apparaît comme un processus de confiscation du pouvoir par un gouvernement en place,lequel s’attribue un monopole absolu, rejetant par la même toutes les procédures qui peuvent remettre en cause sa domination. Elle débouche ainsi sur la suppression des mécanismes de l’alternance politique telle que les élections, le développement d’un appareil répressif et la limitation des libertés publiques. Il existe également généralement une censure, avouée ou occulte, ainsi qu’uneintervention du pouvoir politique dans tous les domaines qui peuvent avoir des implications politiques. Cependant, la société conserve certains espaces d’expression lui permettant de développer sa dynamique propre, ce qui permet de faire la distinction avec le totalitarisme.
Les dictatures du temps présent ne procèdent pas toutes de coups d’Etat : certaines peuvent succéder à un gouvernementreprésentatif sans bafouer la lettre constitutionnelle. La plupart des dictatures modernes tentent de se présenter en artisans du redressement de la démocratie ou en constructeurs d’une démocratie à édifier.
Quand il s’agit de construire une typologie des régimes dictatoriaux, les approches varient en fonction de l’angle d’approche. On peut ainsi opérer une distinction entre les dictatures personnelles etles dictatures basées sur un projet. On peut également, comme le fait Guy Hermet, distinguer les régimes autoritaires patrimoniaux, les oligarchies clientélistes et les régimes bonapartistes.

A. Les dictatures personnelles et les dictatures basées sur un projet.

L’angle d’approche qui est ici favorisé est le discours constitutif de la légitimité du régime.

1. Les dictatures...
tracking img