Sciences de la vie et de la terre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1876 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE 3 – PLANÈTE TERRE ET ENVIRONNEMENT GLOBAL  LES CYCLES DE L’OXYGÈNE, DU CO2 ET DE L’EAU  1­ Les mouvements des enveloppes fluides      1­1­ Le moteur de ces mouvements    A­ Une inégale répartition de l’énergie solaire en fonction de la latitude 

Le bilan énergétique (ou bilan radiatif) correspond  la différence entre l’énergie absorbée par la Terre et l’énergie qu’elle émet sous la forme d’infrarouge vers l’espace.  L’énergie absorbée est égale à l’énergie reçue moins l’énergie réfléchie vers l’espace. 

    Le bilan énergétique de la Terre est positif entre 0° et 40° c’est‐à‐dire que ces régions absorbent  davantage d’énergie qu’elles n’en perdent.  Il est négatif entre 40° et 90° de latitude, ce qui signifie que ces régions perdent davantage d’énergie  qu’elles n’en reçoivent.   Ce bilan énergétique nécessite le transfert de chaleur permanent entre l’équateur et les pôles.       

 

 

B­ L’impact de la rotation de la Terre 

Les masses d’airs ainsi que les masses d’eau superficielles sont soumises à une force appelée force de  Coriolis qui a pour effet de dévier leur trajectoire horizontale vers la droite dans l’hémisphère Nord et ver la Gauche dans l’hémisphère Sud.      

   

   

L’existence de cette force est liée au fait que chaque point à la surface de la Terre effectue un tour  complet en 24 heures, ce qui signifie que les points de l’équateur tournent plus rapidement que ceux des  grandes latitudes.  Cette rotation entraîne une déviation de l’air et augmentent les forces de frottements  des enveloppes  fluides sur la lithosphère.     Bilan : L’inégale répartition de l’énergie solaire à la surface de la Terre ainsi que  la rotation terrestre  sont à l’origine de la mise en mouvements des enveloppes fluides.                     

1­2­ Les mouvements atmosphériques  L’énergie solaire génère des mouvements rapides qui mélangent les gaz et aérosols dans l’atmosphère.  •Dans la troposphère, on observe des mouvements verticaux et horizontaux qui donnent  naissance à des cellules de circulation atmosphérique. Le moteur des mouvements verticaux  est constitué par la différence de température et/ou de densité de l’air.    Dans la stratosphère, les mouvements sont essentiellement verticaux. 



La quantité de vapeur d’eau troposphérique, lié à une évaporation des masses d’eau terrestres, est inégalement répartie à la surface du globe. Principalement localisées au niveau de l’équateur, la quantité  de vapeur d’eau diminue lorsque l’on se déplace vers les pôles.            La vapeur d’eau correspond à de l’air chaud et  présente une densité plus faible que l’air froid.  Cette différence de densité provoque des  mouvements ascendants d’air au  niveau de  l’équateur.        La vapeur d’eau se condense lorsque les conditions du milieu permettent de passé le  point de rosée (passage de la forme gazeuse à la  forme liquide) de la molécule d’eau   

  Les déplacements horizontaux et verticaux des masses d’air troposphériques, participent à la création de  cellule de convection qui vont assurer les transferts d’énergie entre l’équateur et les pôles. 

 

  La force de Coriolis, due à la rotation de la Terre, dévie la trajectoire des masses atmosphériques en  mouvement vers la droite dans l’hémisphère Nord et vers la gauche dans le Sud : elle complexifie les  mouvements atmosphériques.   

      Bilan :  Les mouvements des masses atmosphériques résultant d’une inégale répartition de l’énergie  solaire à la surface de la Terre et de la rotation terrestre.  Les mouvements atmosphériques sont rapides et permettent un mélange efficace des gaz et polluants à l’échelle planétaire.                 

1­3­ Les mouvements des masses d‘eau océaniques   On distingue deux types de mouvements dans les océans :      A­ Les mouvements d’eau affectant les masses d’eau superficielles 

Les courants superficiels chauds ou froids, qui entrainent le déplacement assez rapide d’une faible ...
tracking img