Sciences eco

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1142 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE SYNDICALISME EN FRANCE

Introduction :
Définition : un syndicat est un groupement associant des personnes exerçant leur activité dans une même branche de métier ou dans un même secteur d’activité, visant à assurer la défense de leurs intérêts professionnels et de leurs conditions de travail.
Le syndicalisme joue un rôle déterminant dans la représentation et la défense des intérêts paysansou des professions tertiaires (syndicats enseignants, policiers, personnel hospitalier). Il est actif dans la gestion des organismes sociaux qui gèrent les retraites , les prestations sociales et l’indemnisation du chômage, le syndicalisme occupe une place importante dans la vie de l’entreprise.
Historique du syndicalisme :
De 1784 à 1791 : c’est la période de clandestinité des syndicats malgréle décret d’août 1790 qui avait reconnu à tous les citoyens le droit de s’assembler et de former entre eux « les sociétés libres » mais en réalité le code pénal prévoyait des peines rigoureuses en cas de cessation du travail (grève). L’empereur rend légale en 1864 la coalition des travailleurs. Influencés par l’exemple anglais, les corps des métiers s’organisent en chambres syndicales. La loiWaldeck-Rousseau, du nom du ministre de l’intérieur libéral Pierre Waldeck-Rousseau qui la fit voter, est une loi française votée le 21 mars 1884. Elle est la première à autoriser les syndicats en France, en abrogeant la loi Le Chapelier. Ce texte vise cependant tous les groupements professionnels et non les seuls syndicats de salariés. Cette loi n’est cependant qu’un premier pas vers la libertésyndicale, de par l’encadrement très strict qu’elle fixe pour la création et l’organisation des syndicats. Le conseil municipale de Paris crée en 1886 une bourse du travail pour modérer le syndicalisme et l’intégrer dans l’appareil d’état. Le mouvement des bourses se structure en 1892 à travers la Fédération des bourses du travail. La fédération Nationale Syndicale et la fédération des bourses serapprochèrent en 1893 et aboutiront à la Confédération Générale du Travail (CGT). Lors du Congrès de Limoges, en 1895, naît la Confédération Générale du Travail : la CGT. Cette dernière est une organisation unitaire et collective créée entre les divers syndicats et groupements ouvriers professionnels. Le congrès de Montpellier, en 1902, unifie le mouvement ouvrier. Ainsi, il constitue une étapeimportante entre la création de la CGT et le congrès d’Amiens. En 1906, la charte d’Amiens, qui peut être qualifié d’acte de majorité du syndicalisme, établit l’indépendance syndicale. Il s’agit particulièrement de l’indépendance des syndicats par rapport aux partis politiques. Ce congrès confédéral d’Amiens confirme l’article 2 constitutif de la CGT. Ses dispositions précises que « la CGT regroupe, endehors de toute école politique, tous les travailleurs conscients de la lutte à mener pour la disparition du salariat et du patronat. » Ce congrès annonce aussi que, dans l’œuvre revendicatrice quotidienne, le syndicalisme poursuit la coordination des efforts ouvriers, l’accroissement du mieux être des travailleurs. Et ce par la réalisation d’améliorations immédiates, telles que la diminution desheures de travail ou la hausse des salaires. Un autre élément est mis en avant à cette occasion, le syndicat sera la base de la réorganisation sociale. En 1919 le traité de Versailles crée l’organisation Internationale du travail. Les pouvoirs publics ont reconnu 5 grandes confédérations : la CGT, la CGT-FO, la CGC, la CFTC, la CFDT.
Objet et rôle du syndicalisme :
Les syndicats assurent ladéfense des intérêts des salariés, au niveau national et à l'échelle de l'entreprise. Ils assurent un rôle de communication important au sein de l'entreprise en transmettant aux salariés les informations qu'ils auront obtenues lors des comités d'entreprise. En cas de conflit avec l'employeur, les syndicats peuvent engager des actions de protestation (grèves, manifestations, pétitions...).
Les...
tracking img