Sciences humaines et arts

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4132 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Stéphane Beaud est maître de conférences en sociologie à l’Université de Nantes et chercheur associé à l’unité de recherche CSU « Cultures et sociétés urbaines » dont il est membre du Conseil de laboratoire.
Il est docteur en sociologie de l’EHESS.
Il est aussi membre du comité de rédaction de la revue Genèses. Sciences sociales et histoire.
Ses recherches portent notamment sur les effetssociaux de l’allongement de la scolarité et l’identité sociale des enfants d’immigrés.
Il a participé à l’ouvrage de Pierre Bourdieu, la misère du monde.
Depuis sa thèse, qu’il a préparé sous la direction de Michel Pialoux, il travaille sur les mutations de la classe ouvrière. Il a publié de nombreux ouvrages sur ce thème dont Guide de l’enquête de terrain (avec F.Weber, La découverte, Paris,coll. ; Guides repères, 1997) et Retour sur la condition ouvrière. Enquête aux usines de Sochaux-Montbeliard (avec M.Pialoux, Fayard, Paris, 1999),

En 2002, il publie l’ouvrage est va être le sujet de cette étude : 80% au bac…et après ? Les enfants de la démocratisation scolaire (La découverte, « textes à l’appui/Enquêtes de terrain »)
Ce livre est une enquête sociologique qui adopte uneméthodologie qualitative fondée sur un entretien semi-directif et sur un suivi longitudinal des personnes interrogées.
En effet, Beaud va suivre le parcours scolaire de quatre jeunes, enfants d’ouvriers immigrés pendant presque 10 années à Granvelle, un quartier HLM de Gercourt, près de Montbéliard. Il va tenter ainsi de montrer les tenants et les aboutissants de leurs scolarités.
Ce suivi se déroule dansle contexte de la démocratisation scolaire voulue par le gouvernement dont l’objectif est 80% de réussite au baccalauréat.
Beaud retrace chaque étape de la vie et du parcours scolaire de ces « enfants de la démocratisation». C’est ainsi qu’il aborde le collège, le lycée et enfin le cap de l’enseignement supérieur. Chaque étape est rythmée différemment et nous permet d’appréhender les effets de ladémocratisation sur leur trajectoire.

Après avoir remémoré le contexte et l’enjeu de la politique des 80% au bac, les premières parties retraceront les étapes du travail de terrain de Beaud qui concerne les années collèges, l’étape du secondaire et le cap du supérieur.
Enfin la dernière partie fera le bilan des ces années de scolarité et des effets de la démocratisation.
Introduction« 80% d’une génération au niveau du bac » est le slogan emblématique lancé en 1985 par Jean-Pierre Chevènement lorsqu’il était ministre de l’Education Nationale. Formalisée par Lionel Jospin dans sa loi d’orientation sur l’éducation en 1989, la démocratisation scolaire va être le fer de lance des années 80/90.
C’est en annonçant l’ouverture et la possibilité d’avancer dans les études, que cettepolitique scolaire a suscité de nombreux espoirs de promotion sociale et professionnelle dans les milieux populaires.
En conséquence, les enfants de cette génération se sont lancés sur la route des études longues se sentant portés par cette vague de démocratisation.
Néanmoins, on peut se demander si cet objectif d’amener 80% d’une classe d’âge au baccalauréat a été réalisé dans de bonnes conditions descolarité.
En effet, c’est un « pari osé » que se lance l’Education Nationale. Ce type d’objectif entraîne nécessairement un bouleversement et une mutation pédagogique et organisationnelle. La manière d’accueillir les élèves, le suivi, les moyens donnés doivent être repensés pour que l’école demeure un lieu d’égalité.

En menant cette recherche sur plusieurs années, Beaud a pu ainsi mesurerles effets (contrastés) de cette politique et va tout au long de cette étude tenter de répondre à la question « « 80% au bac » : mirage ou réelle promotion ? »[1].
Les promesses de la démocratisation de l’accès au savoir ont-elles été tenues ? Cette politique scolaire a-t-elle été réellement une ascension pour les jeunes issus de milieux défavorisés ?
Par ailleurs, il va aborder la question...
tracking img