Sciences politiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 58 (14491 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1 : Le degré de démocratisation de notre régime
* Les régimes politiques Européens peuvent-il être considérés comme des démocraties ?
Lorsqu’on observe les régimes occidentaux on trouve tout un ensemble d’indicateur qui remet en cause le degré des électeurs dans le régime. L’opinion des électeurs n’est plus demandée avant un moment. Entre deux élections, ces gouvernements nerencontrent pas forcément un haut degré d’adhésion de leurs électeurs. On trouve des gouvernements qui présentent leur réforme comme correspondant à la volonté d’une majorité des citoyens, mais ces réformes provoquent des manifestations et des formes de mécontentement. Cependant, tout ce passe de façon à ce que les gouvernements se présentent aux journalistes comme s’ils n’y avaient pas lieu decontester la majorité et les réformes du gouvernement et du parlement.
Plus les élections sont espacées plus il y a de chance qu’il y est une confusion entre les majorités et l’opinion des électeurs.
En organisant la consultation régulière on s’aperçoit que ces gouvernements produisent de l’obéissance.

I] Evaluation des systèmes électifs
A) Affirmation du caractère d’origine
C’est un élémentde légitimation des régimes Européens qui leur permettent de porter critique.
Il y a une idée de bipolarisation des régimes : soit nous sommes une démocratie soit un régime autoritaire. Dans la presse, les régimes vont être considérés soit comme démocratiques soit comme autoritaires sans qu’aucune graduation soit faite à l’intérieure.
Il faut plus tôt se poser la question du degré dedémocratisation des différents régimes politiques. Mais cela nous oblige à définir des critères pour pouvoir définir ce qu’est une démocratie, quel est le rythme de consultation, le modèle de la loi,… . Dans un certains nombre de régime on va procéder à différents types de référendum sur des questions politiques et économiques (des réformes). Lorsqu’un tiers des députés a un doute il pourrait aussidemander aux électeurs de trancher. Réponse des dirigeants politiques à cette question : ce type de dispositif ferait rentrer le gouvernement dans un cycle permanant de vote. Il considère qu’il n’y a pas lieu de consulter les électeurs. Le principe de nos régimes est plus un régime d’autorité gouvernementale, il ne faut pas remettre en cause le gouvernement. Ces actions ne doivent pas être remisent encause par des votes intempestifs.
Nos régimes sont moins démocratiques qu’on le croit si on considère la démocratie comme une forme de consultation des électeurs.

B) Doute sur le degré réel de nos régimes démocratiques
Démocratie : institution qui correspond à tout moment aux orientations de ceux sur lesquels s’exercent le pouvoir de cette institution et qui ont donné leur avis sur laquestion.

1) Stabilité de la vie politique dans les régimes électifs

C’est toujours les même partis qui gagnent les élections et qui gouvernent (USA: démocrate, républicain) => duopole (en économie). Ce n’est pas la meilleure façon de consulter les électeurs. Les modalités # (vote, élection qui désavantage les petits partis, modes de financement) on va aboutir à écarter du centre desinstitutions publiques. Il y a aucune raison de penser que les préférences des électeurs sont toujours basées sur les partis politiques forts.
USA, RU : toujours soit parti travailliste soit conservateur. Mais pour la première fois le parti libéral démocrate c’est glissé dans le duopole.
En France : depuis la 5ème république soit le parti Gaulliste soit la parti socialiste.

* Le duopolepolitique oblige les citoyens à choisir entre l’un ou l’autre parti. C’est une démocratie qui correspond une institution aux orientations de ceux sur lesquels s’exerce le pouvoir.
Les modes de scrutin :
Le mode de scrutin avantages certains partis sous la quatrième république (parti radical, SFDT,…). Sous la 5ème république des voix ont complètement changé et ce n’est plus les mêmes partis...
tracking img