Scrutin majoritaire ; scrutin proportionnel.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1606 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

« C’est un très vieux problème entre théoriciens du Droit constitutionnel ou de la Science politique que d’opposer les mérites et les inconvénients respectifs du scrutin proportionnel et du scrutin majoritaire ». C’est ce que René Capitant (1901-1970), célèbre juriste et homme politique français, explique dans « Démocratie et participation politique » publié en 1972. Il traite,entre autre, ici du problème qui se pose entre scrutin proportionnel et scrutin majoritaire. Le scrutin rassemble toutes les opérations qui constituent le vote, mais selon les scrutins, l’organisation du pouvoir politique peut varier du tout au tout.
La question serai donc de savoir en quoi les scrutins proportionnel et majoritaire peuvent-ils être sujet de débat ?
Nous verrons dans un premiertemps l’opposition des deux modèles de scrutin (I) puis leurs critiques (II).

I_ Deux modèles de scrutins s’opposent

Nous pouvons voir dans le monde deux modèles de scrutin majoritairement utilisés. La représentation proportionnelle (A) s’oppose au scrutin majoritaire (B) en application et en résultat.

A_ La représentation proportionnelle

La représentation proportionnelle par son moded’exécution est présentée comme une représentation fidèle de l’opinion des électeurs (1) qui est avantagé par l’union des partis politiques (2).

1. Une représentation fidèle de l’opinion des électeurs

Le scrutin proportionnel permet de faire en sorte que les élus (députés, conseillers municipaux...) reflètent le plus équitablement possible la diversité des opinions des électeurs. Chaqueparti politique présente une liste de candidats au suffrage. Les sièges sont attribués à chacune des listes en divisant le nombre de voix obtenues par le quotient électoral (nombre de voix nécessaires pour obtenir un siège). Ce modèle là, le plus souvent, ne permet pas d’attribuer tout les siéges. Alors, il existe deux méthodes pour déterminer à qui reviendra les siéges restants.
La méthode du plusfort reste, consiste à attribuer un siége au prorata du nombre de voix restantes. Et la méthode de la plus forte moyenne, un peu plus complexe, consiste à calculer pour chaque liste la moyenne qu'elle obtiendrait si on accordait fictivement à chacune d'entre elles un siège supplémentaire.
Ensuite, dans ce modèle là, le choix des élus se fait de deux façons. Soit, le vote par liste bloquée quiamène à choisir un groupe et non pas une personne, soit le vote préférentiel ou les électeurs peuvent choisir de barrer un ou plusieurs candidat(s) d’une liste. Ce modèle donne donc « nécessairement à son vote un caractère politique, puisque les candidats qui se présentent à lui sont groupés par option et que, par conséquent, l’opinion politique présente pour l’électeur autant d’importance que lechoix de la personne ».

2. Un avantage à l’union des partis politiques

Le modèle de représentation proportionnelle ne forme que rarement une majorité parlementaire. En effet, la diversité des opinions politiques des électeurs étant représentée, il n’y a pas d’unité réelle du pouvoir politique.
Ceci amène à un mouvement, à posteriori des élections, de coalition des partis politiques afin deprendre la majorité. Ce modèle donne donc une grande importance aux petits partis qui jouent un rôle crucial dans la balance de l’une ou l’autre majorité.

B_ Le scrutin majoritaire

Le scrutin majoritaire de par sa composition amène a un « effet intégrateur » (1) du parti gagnant et encourage l’union des partis politiques (2).

1. Un « effet intégrateur »*

Le scrutin majoritaire consisteà déclarer élu le candidat ou la liste qui a obtenu la majorité des voix. Ce scrutin offre deux variantes ; le scrutin majoritaire à un tour ou à deux tours. Dans le premier cas le candidat ou la liste ayant obtenu le plus de voix est élu (modèle utilisé en Grande-Bretagne). Dans le deuxième cas est élu le candidat ou la liste qui a obtenu la majorité absolue au premier tour ou, à défaut la...
tracking img