Sddsfv

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3021 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
*La greffe du cœur*
Sommaire:
Introduction


I) Indications


II) Technique

A. Équipe médicales et date d'intervention
B. Prélèvement du cœur
C. Positionnement du cœur


III) Complications
A. Rejet de greffe
B. Prévention

*
IV) Greffe cellulaire cardiaque*


V) Le don d'organes


Conclusion
Témoignages
Sources
1{text:soft-page-break} Introduction:
La première greffe de cœur humain a été réalisée en 1967 par le chirurgien sud-africain Christian Barnard. La majorité des greffes cardiaques pratiqués aujourd’hui se fait avec des greffons humains.
Mais la faible disponibilité des transplants et le contexte urgent ont rendu nécessaire la recherche de solutions de remplacements: transplantations de cœur d’animaux(grands singes) et mise au point d’un cœur artificiel.
I) Indications:
La greffe se pratique dans les cas d’insuffisance cardiaque terminale, lorsque les autres moyens thérapeutiques sont devenus inefficaces: infarctus importants ou à répétition ayant détruit la majeure partie du muscle cardiaque, maladies du myocardes ou des valvules cardiaques à un stade avancé. L’insuffisance cardiaqueretentit aussi sur les poumons. Ainsi, en cas d’atteinte pulmonaire, on pratique une greffe cœur-poumons.
II) Technique:
Une transplantation cardiaque nécessite deux équipes chirurgicales: une prélève le cœur du donneur et l’autre greffe le cœur au receveur.
Le problème le plus délicat est celui de la date de l’intervention: opérer trop tôt fait prendre inutilement le risque opératoirelié à la transplantation; attendre trop longtemps fait courir le risque d’une morte subite ou d’un état trop grave pour pouvoir être opéré. C’est pourquoi des tests ont été mis au point pour fixer le plus précisément possible le délai convenable. Le patient est inscrit sur une liste de candidats à la greffe de cœur et bénéfice d’une intervention plus ou moins rapide selon la gravité de son état.La greffe cardiaque est une opération lourde, aux contraintes nombreuses: il faut que le cœur du donneur batte au moment où il est prélevé, et le temps dont on dispose entre le prélèvement et l’implantation du cœur est court (10 heures maximum).
2
{text:soft-page-break} L’intervention nécessite la mise en place d’une circulation extra-corporelle assurant un apport de sang oxygéné au cerveauet aux principaux organes vitaux. Le cœur du receveur est enlevé dans sa quasi-totalité, les parois postérieures des oreillettes ainsi que les orifices aboutissant au cœur (aorte, veines caves, vaisseaux pulmonaires, etc.…) restant toutefois en place.
Prélèvement du cœur:
C’est une étape importante: la réussite de la greffe dépend de la qualité du greffon cardiaque. L’âge du donneur(inférieur à 45 ans), le sexe masculin, la période de conservation du greffon cardiaque inférieur à trois heures et la compatibilité du système HLA-DR entre le donneur et le receveur sont les critères de qualité d’une greffe cardiaque.
Le chirurgien ouvre le thorax en découpant le sternum puis examine le cœur qui ne doit pas comporter de contusion et doit se contracter normalement. L’aorte, vaisseauduquel part le sang vers les organes, et les veines caves, vaisseaux par lesquels arrive le sang des organes, sont disséqués. Le cœur est dit ‘débranché’. Le cœur est arrêté à l’aide d’un liquide administré par la racine de l’aorte. Après avoir sectionné tous les vaisseaux connectés au cœur, qui sont les 2 veines caves, les 4 veines pulmonaires, l’aorte et l’artère pulmonaire, le cœur est enlevé. Ilest alors immédiatement immergé dans une solution de sérum froid à une température de 4°C et transporté vers l’hôpital du receveur le plus vite possible.
{draw:frame}
3
{text:soft-page-break} Positionnement du cœur:
Le chirurgien ouvre le thorax du receveur, met en place la circulation extra- corporelle: le cœur du malade est enlevé et les veines caves et l’aorte sont «clampées»....
tracking img