Sdf en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5787 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DOCUMENTS, TRAVAUX ET COMMENTAIRES
RECHERCHES ET PRÉVISIONS N° 60 - 2000
117
vailleurs involontairement privés de travail. Son article
7 établit la différenciation entre les allocations
de chômage proprement dites et les allocations familiales.
Il est stipulé que l’aide est accordée « sous la
forme d’allocations journalières pour le travailleur et son
conjoint, auxquelles s’ajoutentéventuellement les allocations
familiales et l’allocation à la mère au foyer dans les
conditions fixées par le décret du 29 juillet 1939 ». Les
enfants des chômeurs rentrent désormais dans le
cadre général de la législation sur les allocations
familiales.
 " "    
*

"
Le processus est simple : l’enfant est, pourrait-on dire,
entré par un aléacirconstanciel dans l’indemnisation
du chômage. Les discussions sur la loi d’assistance aux
familles nombreuses et celles sur les indemnités pour
charges de famille des militaires de l’armée active en
" #

 $
 %
 
 
 
 &'() 
par Julien Damon
CNAF – Responsable du bureau de la Recherche
Ce document ne se donne que l’ambition del’information.
On y trouvera sous forme de tableaux une
compilation de chiffres, diffusés dans la presse
depuis une trentaine d’année sur les données concernant
la population SDF. Sans entrer ici dans des débats
de définition et de terminologie, on conserve le terme
SDF car c’est celui qui, sur cette période, aura été au
total le plus utilisé. Tout d’abord, on rappellera les
chiffrages lesplus communs concernant la taille de cette
population. Ensuite, on présentera la diversité des
chiffres, produits depuis les années soixante-dix, à
l’échelle de l’hexagone, de Paris et de l’Ile-de-France.
Enfin, on insistera sur les réserves à formuler quant à la
validité des informations concernant le rajeunissement
et la féminisation de la population SDF, phénomènes
affirmés continuellementdepuis un quart de siècle.
   &
Combien sont les SDF ? Que ce soit à l’échelle locale
ou nationale, l’interrogation est permanente. Depuis
le début des années quatre-vingt, c’est-à-dire depuis
que des dispositifs spécifiques ont commencé à être
mis en oeuvre pour prendre en charge les SDF, les
estimations concernant l’ampleur du problème se
sont multipliées. Elles reposentmajoritairement sur
des estimations associatives. En l’absence de statistiques
officielles, les pouvoirs publics et les médias se
sont, en effet, tournés vers les associations pour obtenir
des renseignements concernant l’ampleur du problème.
Avec le temps, on peut constater une inflation
impressionnante de ces estimations plus ou moins
spontanées.
1913 ont préparé le terrain. La mobilisationet ses
conséquences désastreuses sur l’économie lui ont naturellement
accordé une place dans les dispositifs. La
crise de 1918 et la démobilisation ont empêché un
retour en arrière. Alors que, dans le même temps, des
catégories de plus en plus nombreuses de salariés sont
appelées à bénéficier d’allocations familiales, il s’avère
délicat de retirer aux chômeurs ce qui leur a été accordé.L’apparition simultanée des caisses de compensation
pour allocations familiales, leur développement chaotique
jusqu’aux années 1935-1938 ont repoussé le transfert
de la prise en charge des enfants à un régime ou à
un autre. Ils sont donc restés entre deux réglementations
jusqu’à la reprise en main du système d’allocations
familiales par le ministère du Travail en 1938 et
1939. A partir du 1eravril 1940, la compétence de l’indemnisation
du « risque famille » revient de droit aux
caisses de compensation pour une partie de plus en
plus importante de la population.
118
RECHERCHES ET PRÉVISIONS N° 60 - 2000
Quelques travaux proposant des estimations à l’échelle
nationale ont connu un certain retentissement. Le tableau
1 rassemble une série de cinq études qui datent
parfois...
tracking img