Se lancer dans le ecommerce

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5110 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
DOSSIER SPECIAL : Se lancer dans le e-commerce {draw:a} Si certains en doutaient encore, la crise financière s'est muée en crise économique et sociale et la plupart des indices macro-économiques sont au rouge. Un secteur semble cependant échapper à la morosité ambiante : le e-commerce. Alors pourquoi ne pas tenter l'aventure sur la toile ? Guide et conseils pratiques pour vous lancer. > 1. Lee-commerce ne connaît pas la crise > 2. Créer son site > 3. Faire connaître son site > 4. Le cadre légal du e-commerce > 5. Quelques sites utiles pour créer son site de e-commerce > 6 - Des conseils de pro pour réussir sur le net Le e-commerce ne connaît pas la crise Contrairement à de nombreux autres secteurs en plein marasme, le e-commerce se porte non seulement bien, mais devraitconnaître une croissance qui fait des envieux. À en croire les études récemment publiées par les grands cabinets d'analyses, le e-commerce, à la différence d'autres secteurs économiques, semble peu touché par la crise. Une situation qui, selon les prévisionnistes, devrait perdurer et offrir aux cybercommerçants des taux de progression annuels à deux chiffres de leurs ventes d'ici à 2014. 1.1 Leschiffres et les activités phares 1.2 "Une marge de progression énorme" 1.1 Dossier e-commerce : les chiffres et les activités phares Selon les chiffres communiqués par la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), le cabinet KPMG et Médiamétrie, le commerce en ligne a fortement progressé depuis 2004. En terme de chiffre d'affaires, le secteur est ainsi passé de 5,7 milliardsd'euros à plus de 20 milliards en 2008. Dans le même temps, le nombre des cybercommerçants français a cru de 9 300 à plus de 48 000 pour un nombre d'acheteurs qui dépasse aujourd'hui les 22 millions d'internautes. Côté profil type, si le cyberconsommateur se recrute aujourd'hui dans toute la population des internautes, il restait encore le plus souvent, en 2008, un homme (69 %) de 25 à 34 ans (83 %)exerçant une activité CSP (81 %). Dans le e-commerce destiné aux particuliers, les secteurs qui, ces dernières années, se sont imposés comme les locomotives du marché sont les produits techniques, le tourisme, les biens culturels, l'habillement et les services (billetterie, développement photos, abonnement presse...). En 2008, le meilleur taux de progression du chiffre d'affaires enregistré aété de 20 % dans le e-tourisme. Quant aux autres secteurs, ils ont également continué à afficher des taux de croissance positifs avec par exemple quelque 15 % pour le textile ou encore 9 % pour les produits techniques (produits électroniques, Hifi, higth-tech...). Concernant ce dernier secteur, on peut préciser que la relative faiblesse de la croissance de son chiffre d'affaires s'explique non par unebaisse de ses commandes, mais par une baisse des prix pratiqués. Enfin, le B2B n'est pas en reste (e-commerce interentreprises), et malgré une fin d'année rendue plus difficile en raison de la crise, ce secteur présente une progression de 19 % de son chiffre d'affaires. Et demain ? 1.2 Dossier e-commerce : "Une marge de progression énorme" {draw:a} *Laurent Le Moal*, directeur de *Paypal*,solution de paiement sécurisé en ligne : "Si on enregistre à peu près le même nombre de TPE et PME en France qu'en Grande-Bretagne, il y a 4 fois plus de sites de e-commerce _outre-Manche ! Pourtant, en France, les ventes en ligne ne cessent de progresser. Le e-commerce ne connaît pas la crise et la marge de progression est énorme, puisque cela ne représente qu'environ 2 % des ventes de détails.Mais la donne devrait changer. Si 15 % des TPE vendent déjà en ligne, 12 % ont l'intention de s'y mettre dans les 12 prochains mois"._ "Le nouveau statut d'auto-entrepreneur_ devrait en outre contribuer à ce développement. Nous avons en France un déficit de e-commerçants, à peu près à la hauteur du déficit de petits entrepreneurs. En 2002, on pouvait se lancer sur internet en bricolant un...
tracking img