Se necesita dependienta

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1734 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
OBÉIR, Est-ce n’être plus libre ?

Obéir, c’est se soumettre à quelqu’un, accomplir sa volonté, ses ordres. Ainsi, de par l’obéissance d’une personne, peut-on dire alors que cette personne est « prisonnière » de la volonté de l’autre ? Que cette personne en obéissant renonce à sa liberté ? C’est ce à quoi on cherchera à répondre.

***
Obéir,cela peut se faire dans le temps comme cela peut se faire à court terme et le mot « obéir » évoque dès le départ l’idée de l’assujettissement d’un individu par un autre, le « total » renoncement de soi d’un individu pour un autre. Dans le cas où une personne obéit à long terme, parfois pendant toute sa vie donc en prend l’habitude, on peut dire que cet individu perd de ce fait sa liberté. CertainsGrecs ou Egyptiens possédaient dans l’Antiquité des esclaves. Ceux-ci étaient plus considérés comme des biens matériels, des sous-hommes et non comme des êtres humains au regard de leur maître. Ils devaient leur obéir sous peine de subir des punitions corporelles. Ainsi dans Candide, l’œuvre de Voltaire, un esclave décrit ses conditions de vie misérables et montre de façon assez violente que s’illui prend de vouloir voler, il risque d’être amputé du bras et s’il tente de s’échapper et fuir loin de son maître, il peut dans ce cas se faire amputer des jambes. Bien sûr, on peut penser ici que cela décuple énormément ce qui peut se passer dans la réalité mais cela montre l’aspect négatif qui résulte de la désobéissance de ces esclaves. Ils n’ont ainsi pas le choix : ils sont obligés d’obéir,renonçant alors à leur propre liberté. Ils ne sont libres ni de leurs gestes, ni de leurs pensées ou tout du moins ne peuvent s’exprimer librement. Ils doivent se donner corps et âme afin de satisfaire les requêtes de leur maître, délaissant leurs propres rêves, leurs propres désirs, faisant donc abstraction de leurs propres sentiments, de leurs actes impulsifs. Toutes leurs réflexions tourneraientpresque pour ainsi dire autour d’un seul homme, leur maître, le centre de tous les soins mais aussi de toutes leurs peurs.
Un soldat doit obéir à la personne du grade supérieur, cela du fait de sa place dans la hiérarchie. L’image type que l’on se donne de la relation soldat/supérieur est celle d’un supérieur qui a tout pouvoir sur ce que doivent faire ces soldats. Pour eux, obéir en faisant despompes, en rampant dans la boue…, c’est n’être plus libre, du sens où ils ne sont plus libres de leur temps et doivent parfois laisser de côté leurs désirs pour des « banalités ». Etre soldat c’est finalement en s’éloignant loin de ses proches sacrifier du temps de sa vie et donc obéir à un ordre de vie déterminé.
Avoir obéi à un être horrible comme avoir été sous les ordres d’Hitler et suivreson idéologie nazie, en faisant déporter des personnes juives, tziganes, opposants au régime entre autre peut laisser des traces. Certains ont été jugés et ont été condamnés pour cela et ne sont plus devenus libres puisque enfermés dans des prisons. Un grand nombre se justifiait du fait qu’ils ne faisaient qu’obéir aux ordres d’un supérieur alors qu’ils ne regrettaient pas leur geste.
Pour unadolescent turbulent assez particulier, celui-ci désobéis à ses parents et pense alors être libre, n’obéissant qu’à « lui-même », à « son ego » alors que c’est tout le contraire car il doit à la place se laisser influencer par de mauvaises fréquentations sans en être parfois véritablement conscient.
Mais, n’obéir qu’à soi-même n’est-ce finalement pas obéir à ses impulsions, ses désirs ? Autrement diton n’est pas libre puisque l’on ne contrôle ni ses impulsions, ni ses désirs. C’est ce que Spinoza écrit dans l’Ethique en illustrant d’exemples ce fait : « Un enfant croit librement apprécier le lait, un jeune garçon irrité vouloir se venger et, s'il est poltron, vouloir fuir. Un ivrogne croit dire par un libre décret de son âme ce qu'ensuite, revenu à la sobriété, il aurait voulu taire.» De...
tracking img