Seconde guerre mondial

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1175 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La Seconde Guerre mondiale qui se termine par l’écrasement des dictatures fascistes par les Alliés a profondément bouleversé les rapports de force internationaux. Deux grands vainqueurs émergent du conflit, les Etats-Unis d’Amérique et l’URSS. Ces deux superpuissances entrent rapidement dans une rivalité qui débouche sur une division de l’Europe et du monde en deux blocs antagonistes. Durantquatre décennies, la guerre froide entre l’Est et l’Ouest domine les relations internationales.

Montrer que l’Allemagne et Berlin sont des enjeux et des symboles de la guerre froide.

Le terme Guerre froide : désigne la période de tensions et de confrontations idéologiques et politiques entre les deux superpuissances que furent les États-Unis et l’Union des républiques socialistes soviétiques(URSS) et leurs alliés entre 1947 et 1991, année de l'implosion de l'URSS et de la dissolution du Pacte de Varsovie.

Enjeux : Ce que l’on peut gagner ou perdre.

Symboles : Signe, emblème ou figure ou image représentant une idée, un concept ou un objet le plus souvent abstrait.

En une partie je vais essayer de montrer que l’Allemagne est un enjeu et un symbole de la guerre froide et ensuiteje ferais une conclusion.

I°) l’Allemagne et Berlin un enjeu et un symbole de la guerre froide.

L’Allemagne est un territoire complexe, c’est un pays très puissant il ce situe entre les 2 principaux rivaux les E.U ET L’URSS. En juillet 1945, à la conférence de Potsdam, les trois dirigeants des principales puissances alliées, Churchill, Staline et Truman s’accordent sur le partage del’Allemagne et de l’Autriche en quatre zones d’occupation : américaine, britannique, française et soviétique. De même, Berlin, l’ancienne capitale du Reich, est divisée en quatre secteurs d’occupation. Enclavée dans la zone soviétique, des voies d’accès aériennes, autoroutières et ferroviaires permettent de la raccorder aux zones occidentales. Après le coup de Prague, en février 1948, les Occidentauxdécident de transformer à brève échéance leur trizone en un État souverain ouest-allemand (conférence de Londres, en avril-juin 1948). La première phase du processus est la création du Deutsche Mark, qui devient le 20 juin la monnaie commune aux trois zones occidentales. Staline proteste contre cette division de fait de l’Allemagne et, le 23 juin 1948, il profite de l’isolement géographique de Berlinpour bloquer tous les accès terrestres et fluviaux des secteurs occidentaux. Plus de deux millions d’habitants et 30 000 soldats alliés se retrouvent pris en otage derrière le rideau de fer17.URSS est en train de soviétiser le territoire occupé en Allemagne. Dans un premier temps, les Alliés envisagent de forcer le blocus, selon la proposition du général Clay. Mais ils ne veulent pas prendre lerisque de provoquer un conflit armé dont ils auraient pris l’initiative. Ils ne peuvent pas non plus ne pas réagir, puisque cela aurait impliqué l’échec de la politique du containment.Pour sauver la ville de l’asphyxie, Britanniques et Américains décident de mettre en place un pont aérien, c’est-à-dire d’assurer le ravitaillement (vivres, carburant, charbon) par avion. Durant les onze mois que dure leblocus, un transporteur atterrit en moyenne toutes les trente secondes à Berlin-Ouest, sur les aéroports de Tempelhof, Gatow et Tegel. Au total, deux millions et demi de tonnes de fret (dont le charbon constitue les deux tiers) sont acheminés par 275 000 vols. Le 12 mai 1949, conscient de son échec, Staline décide de lever le blocus.

Le 23 mai 1949, la division de l’Allemagne devientofficielle, par la promulgation de la loi fondamentale (Grundgesetz), acte de naissance de la République fédérale d’Allemagne (RFA). Le 12 octobre, la zone soviétique à son tour se constitue en un État souverain, la République démocratique allemande (RDA), dont la capitale est Berlin-Est. Les deux entités refusent de se reconnaître juridiquement.

Désormais, l’Allemagne se trouve au cœur de la...
tracking img