Secteur de la maroquinerie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1043 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Portée par la santé florissante du secteur du luxe ainsi que par l'engouement des français et des étrangers pour les articles de mode, la maroquinerie a aujourd'hui le vent en poupe. Elle a été aidée en cela par la restructuration du secteur au profit des moyennes et grandes entreprises. Les politiques d'investissement et de recherche et développement des grandes maisons ont permis à lamaroquinerie de s'accommoder d'un marché de plus en plus mouvant. Le métier même de maroquinier, issu d'une ancienne tradition de savoir-faire, a su s'adapter aux nouvelles exigences de technicité et de créativité et a vu ses effectifs augmenter avec les besoins croissants de production.

Le secteur de la maroquinerie
 
Tu as vu mon nouveau sac ? C'est le dernier cri en la matière !
 
Sacs àmain, ceintures, portefeuilles, mallettes sont aujourd'hui les objets d'apparat indispensables à une clientèle de plus en plus « accro » aux accessoires de mode. C'est là le grand tournant de ces dernières années : acheter un sac griffé n'est plus seulement un signe extérieur de richesse, c'est également l'opportunité d'être en possession d'un objet chic et inédit propre à satisfaire son désir dedifférenciation et d'originalité.
Les femmes sont les principales clientes du fait de leur sensibilité aux phénomènes de mode et en particulier les jeunes femmes de 18 à 25 ans pour lesquelles on note une augmentation significative de la demande. L'innovation est le principal vecteur de désir, que cela soit au niveau des formes, des couleurs ou des matières.
 
Les marques réputées ainsi que lesnouveaux créateurs ont perçu cet engouement et su prendre le bon tournant. Si la diversification des marques est un phénomène ancien dans l'univers du luxe, en valorisant et en développant leur pôle « accessoires », les entreprises ont répondu à une demande croissante et ainsi profité d'une nouvelle manne pour leur chiffre d'affaires.
Attention toutefois à ne pas se fourvoyer dans la productionde masse et le milieu de gamme qui représente une menace potentielle pour la notoriété d'une marque. L'utilisation de la licence, c'est-à-dire la cession de l'exploitation de son nom à un tiers pour la production, la distribution et la promotion d'accessoires, peut nuire à l'image d'une maison si elle n'est pas strictement contrôlée. La griffe ne peut à elle seule satisfaire les exigences d'unclient las des achats « kleenex » de la grande consommation. Qu'importe le prix de l'objet convoité tant que la qualité et la rareté sont présentes ! Satisfaire une demande croissante tout en maintenant de hauts critères de savoir-faire et de créativité est un enjeu majeur du secteur pour susciter la désirabilité de la marque.
 

Et vous ? Vous êtes cuir ?
 
Au sein de la production desaccessoires de mode, la maroquinerie porte le flambeau. Les articles de maroquinerie sont bien devenus le complément incontournable de la tenue vestimentaire, avec, toujours en tête du peloton, le sac à main (58% du chiffre d'affaires total pour 7,4 millions de sacs produits) suivi par les articles de petites maroquinerie (16% des ventes) et les articles de voyage (8% des facturations).
 
En 2005,les 201 unités de production de l'industrie française de la maroquinerie ont employé 11 422 salariés (2 216 cadres, employés, techniciens ou agents de maîtrise - 9206 ouvriers en atelier). Elles ont réalisé un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros, en hausse de 5% comparativement à 2004. Cette évolution positive s'explique par les bonnes performances à l'export de quelques entreprises,situées dans le secteur du luxe.
Les quatorze entreprises, qui emploient plus de 200 salariés, réalisent presque les deux tiers des ventes et emploient la moitié des salariés. Un peu plus du quart du secteur est situé en région parisienne et réalise la moitié du chiffre d'affaires total.
 
Quant à la balance commerciale du secteur, elle est largement bénéficiaire tant la maroquinerie française...
tracking img