Segmentation parfum

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7456 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les parfums pour femmes

SOMMAIRE |
|
|
1ère partie : ANALYSE DE L’OFFRE |
|
I. Marché et évolution |
1. Taille et évolution du marché |
2. L’offre produit |
|
II. La cartographie de l’offre |
1. Les leaders sur le marché2. Les concurrents directs et indirects |
|
2ème partie : LA SEGMENTATION DE LA DEMANDE |
|
I. Les critères de segmentation de la demande |1. Ensemble des critères potentiels de segmentation |
2. Les critères de segmentation fonction des avantages |
|
II. Les besoins et bénéfices attendus par les consommatrices |
|
3ème partie : STRATEGIE D’UN ENTRANT POTENTIEL |
|
I. Diagnostic externe du marché |
|
II. Stratégie Marketing A. Objectifs B. Ciblage C. Positionnement |
|
III.Marketing Mix |
A. Produit B. Politique de distribution C. Politique de communication D. Politique de prixAnnexes |

Historiquement, le parfum remonte aux Egyptiens, Grecs et Romains.
Pendant les 16e et 17e siècles, ils servent davantage à masquer les odeurs désagréables qu’à sentir bon. (civette, musc : odeur animale très puissante servant de fixateur).
Le 18e siècle est placé sous lesigne de la séduction avec des senteurs douces, florales et fruitées.
Le parfum entre dans l’univers de la concurrence commerciale au 20e siècle et c’est à la fin du siècle, à l’avènement de l’ère marketing, que le concept véhiculé autour du parfum est aussi important voire plus important que sa senteur.

1ère Partie : ANALYSE DE L'OFFRE

I) LE MARCHE ET SES CARACTERISTIQUES.

1) Taille etévolution du marché.

L’univers des parfums féminins est un marché typiquement français en pleine ascension - les Françaises sont les femmes les plus parfumées d’Europe - d’où un chiffre d’affaire conséquent : 14 milliards d’euros pour les 3 dernières années.
Le marché est en constante hausse depuis 4 ans ; pour l’année 2005, il affiche + 4.9%
Un bilan très positif : ce succès tient enpartie à l’amélioration de la diversité de l’offre, au merchandising ainsi qu’aux conseils d’achats.
(source : Emap Media Régie informations et services média/marketing).

a) Le comportement des consommateurs.
90.9% des femmes se parfument. Elle consomment et achètent davantage que les hommes et plus particulièrement la tranche 35-49 ans.
Selon nous, ces résultats rappellent que le parfum estavant tout un produit « femme » même s’il est vrai que l’on se parfume de plus en plus jeune par coquetterie.
* Critères de choix : les sondages prouvent que la motivation d’achat chez la femme réside essentiellement dans le parfum lui-même plutôt que dans la marque ou l’essai d’échantillon. La publicité n’a quant à elle qu’un impact minime.
Ces résultats montrent combien un parfum estpersonnel et soulignent le manque d’information des publicités au niveau de l’essence du parfum.
* Fréquence d’achat : 2 à 3 fois par an, on en déduit donc une certaine fidélité au parfum utilisé.
* Fréquence d’utilisation : les femmes aiment à se parfumer plusieurs fois par jour ; pur effet de coquetterie ou problème de tenue ?
* Type de parfum : si quelques femmes aiment à utiliser desparfums d’hommes ou unisexe, la majorité s’en tient aux produits qui leur sont destinés.
* Genre de parfum : l’Eau de Toilette reste la plus achetée.
* Lieu d’achat : en tant que produit particulier, les femmes se rendent pour la majorité dans des parfumeries indépendantes voire dans des enseignes telles que Séphora ou Marionnaud. Cette attitude souligne un besoin de conseils deprofessionnels.
(Source : sondage SECODIP)



b) Analyse de l’environnement.

* Environnement technologique 

« Le flacon, véritable œuvre d’art, doit refléter la qualité de son contenu » (François Coty)
Traditionnellement, l’Eau de Toilette se présente sous la forme d’un flacon spray vaporisateur, lequel peut évoluer au cours du temps (voir annexe CHANEL n°5).
Aujourd’hui, le...
tracking img