Segmentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1059 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE CITOYEN ET LA CITE A ATHENES
AU Ve SIECLE av. J.C.

Au Ve siècle avant J.C, on compte en Grèce des centaines de cités (cités-Etats indépendantes les unes des autres). Mais une cité s'est surtout une communauté d'hommes, sur un territoire réduit, avec des institutions communes.
A Athènes des institutions démocratiques se sont progressivement établies.Qui est citoyen et quels sont ses droits et ses devoirs?
Quelles sont les limites de la démocratie?

I La démocratie, expression de la citoyenneté

Cité : (en grec, polis ( politique) démocratie: (du grec, demos, kratein)

• L'installation de la démocratie
Au VIIème siècle avant J.C, la cité est encore dominée par de grands propriétairesterriens ; parmi eux étaient élus les principaux magistrats, c'est donc un régime oligarchique ou aristocratique.
Dès le début du VIe siècle avant J.C, un réformateur, Solon, supprime l'esclavage pour dettes, et il répartit les athéniens en 4 classes selon leur fortune. Il donne des lois écrites et semblables pour tous (isonomie). Puis les athéniens connaissent un régime de tyrannie (VI ème) .
A lafin du VIe siècle, un autre réformateur, Clisthène, réorganise les citoyens sur le territoire afin de diminuer le pouvoir des gros propriétaires terriens. Il met aussi en place une institution: la Boulé. Les guerres au début du Ve siècle (Marathon -490 et Salamine –480) rendent nécessaire la participation des plus pauvres à la vie politique.
Au Ve siècle, et en particulier sous Périclès ladémocratie est en place à Athènes.
• Les institutions
- L'Ecclésia : c'est l'assemblée des citoyens qui se réunit ~ 40 x/an ; elle discute et vote sur les affaires de la cité (les lois, la guerre ou la paix, les constructions, élections des magistrats, ostracisme). 1 homme= 1 voix.
- La Boulé: conseil de la cité, 500 membres, 50 par tribu, ils sont tirés au sort (parmi les + de 30 ans). Ellereçoit les ambassadeurs, applique les décisions de l'Ecclésia, propose de lois, gère les affaires courantes. Contrôle les magistrats.
- l'Héliée: tribunal populaire constitué de 6000 juges tirés au sort parmi tous les citoyens qui ont plus de 30 ans. Pour que les plus pauvres puissent y assister, Périclès instaure le misthos.
- Les magistrats: les plus importants sont les 10 Stratèges élus parl'Ecclésia (pour un an). Les 10 archontes: ils s'occupent des affaires religieuses, les prêtres, de nombreux magistrats s’occupent de plus, de la justice, de la surveillance des marchés, de la monnaie, des poids et mesures…).Les anciens archontes forment l’aréopage, qui juge les + graves délits comme les crimes de sang..

II La citoyenneté Athénienne

• .Qui est citoyen?
Il faut être né depère citoyen athénien et de mère fille de citoyen.
Il faut avoir au moins 18 ans et avoir fait son service militaire (éphébie), et il faut être inscrit sur le registre du dème ( petite circonscription).
A Athènes la citoyenneté repose donc sur le droit du sang ( il y a environ 40000 citoyens à Athènes).
• Quels sont les droits et les devoirs du citoyen?
Des droits: le droit de vote, d'êtremagistrat ( selon la classe), de posséder des terres.
Des devoirs : défendre la cité (le citoyen est d’abord un citoyen-soldat), comme cavalier, hoplite ou rameur ; mais aussi participer financièrement a la défense de la cité.
Financer selon ses moyens les constructions et les fêtes, les spectacles (liturgies).
Participer à la vie culturelle et religieuse de la cité.
Mais on peut être privé deses droits civiques : l’atimie.
• La participation à la vie religieuse: une dimension de la citoyenneté
Tous les grecs pratiquent une religion sans doctrine, sans dogme mais avec des rites, une religion polythéiste.
Mais chaque cité vénère ses dieux protecteurs( des divinités poliades ; à Athènes, Athéna) car le sort de la cité dépend d'eux. Offenser les Dieux, c’est mettre la cité en...
tracking img