Segmentaton

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1874 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La différence entre psychose et névrose est sans doute la première approche indispensable pour percevoir avec clarté les maladies psychiatriques. Le sujet atteint de psychose n’est pas conscient du désordre de sa personnalité, alors que celui qui souffre de névrose perçoit le caractère maladif de ses troubles. La personnalité est ce qui caractérise une personne, et les troubles de la personnalitéchez les psychotiques s’accompagnent de troubles du comportement associés à une perte intermittente du contact avec la réalité. Au cours du siècle dernier, le terme de psychose regroupait toutes les atteintes cérébrales comme, entre autres, les démences ou les intoxications à l’alcool, qui étaient particulièrement graves (on se souvient des empoisonnements par l’absinthe). Peu à peu, le terme depsychose a été écarté de ce fourre-tout de maladies mentales regroupant les atteintes graves du psychisme. Aujourd’hui, il correspond aux maladies mentales ne s’accompagnant pas de lésions cérébrales évidentes (c’est-à-dire d’un fonctionnement défectueux du système nerveux), mais plutôt d’une modification de la perception des faits quotidiens. La notion psychiatrique de psychose n’a rien avoir lesens commun du terme, qui correspond en quelque sorte à la peur d’événements (comme la psychose de la guerre). La psychose dans son acception psychiatrique équivaut à la notion familière de folie. La psychose, c’est aussi des symptômes psychologiques tels que les bouffées délirantes (accès de délires qui surviennent et disparaissent brusquement). La paraphrénie, la schizophrénie (voir plus loin),exemple de psychose qui apparaît le plus souvent sous forme de délires chroniques paranoïdes (voir plus loin) et la psychose maniacodépressive font partie de la famille des psychoses. La paraphrénie est une psychose qui se caractérise par un délire imaginatif chronique ne s’accompagnant pas de trouble des fonctions mentales. Le délire peut se définir comme le fait de capter les perceptionsprovenant de l’extérieur anormalement, en désordre, en percevant les choses telles qu’elles ne sont pas en réalité. On dit alors que les facultés intellectuelles de l’individu atteint sont caractérisées par une perception erronée de la réalité. D’autre part, ce délire s’organise toujours autour du même thème (de la grandeur, de la persécution, de la mélancolie, du mysticisme, etc.…) Ce délire estqualifié d’imaginatif, c’est-à-dire créatif, non pas au sens constructif du terme mais plutôt malsain, voire nocif. L’imagination maladive du paraphrène est débordante et le plus souvent, il lui est impossible de différencier l'imaginaire du réel. En résumer, un sujet qui souffre de paraphrénie semble vivre dans deux mondes différents. D’un côté, le monde tel que nous le connaissons et de l’autre, celuidu délire dans lequel il se situe. D’autre part, il ne cesse d’enrichir ce délire grâce à son imagination. On distingue 2 types de paraphrénies : la paraphrénie systématique où le malade se voit au centre de son délire, et la paraphrénie fantasmatique et confabulante, dans laquelle la réalité est vécue de façon purement imaginaire (à la manière des enfants, chez qui elle est très fréquente etnormale). Cet égarement, mieux perçu par l’entourage médical que par le milieu familial, donne l’impression au malade paraphrène d’assister à un film ou de vivre dans un conte merveilleux. Cette maladie n’empêche pas d’avoir une vie normale et son traitement repose sur celui de ses accès délirants. La paranoïa fait partie des psychoses qui se caractérisent par un délire systématisé ne s’accompagnantpas de diminution des capacités intellectuelles. Elle se caractérise par :
* la surestimation du Moi (orgueil et mégalomanie)
* des erreurs de jugement liées à un raisonnement logique sur des bases fausses reposant sur des a-priori purement subjectifs
* une rigidité psychique
* une méfiance allant jusqu’au délire de persécution (la mal vient toujours de l’Autre)
* le...
tracking img