Sel souffre et mercure

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1826 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A.L.G.D.G.A.D.L.U.

Vénérable Maitre, et vous tous mes frères en vos grades et qualités, je vais vous présenter mon travail sur :

Le souffre, le mercure et le sel.

La première fois que je me suis trouvé face à ces trois éléments, c’était lors de mon initiation dans le cabinet de réflexion. A ce moment là, je ne comprenais pas la signification symbolique de ces éléments ni leur présencedans cet endroit. Le souffre me rappelais les allumettes, le mercure mes cours de chimie comme étant un des éléments les plus lourds de la table Mendeleïev, le sel, la bonne cuisine de maman……

Donc, vous pouvez comprendre mon désarroi lors de l’attribution de ce travail. Il m’a donc fallu chercher un peu, si je dis beaucoup -certains ne me croirons pas- dans différents ouvrages.
La symbolique augrade d’apprenti de Raoul Berteaux, La symbolique maçonnique de Jules Boucher et Causerie initiatiques pour le travail en loge d’apprentis.

Ce travail m’a pas la prétention d’apporter une explication complète sur les notions contenues dans les mots « souffre, mercure, sel » mais d’essayer de suggérer des axes de réflexions. D’ailleurs, l’important n’est pas que j’y parvienne, mais que je letente. Il est pour moi, une façon d’essayer de découvrir, de comprendre ce que peut m’apporter cette démarche initiatique et symbolique dans ma progression maçonnique, mais aussi dans l’amélioration de l’homme profane que je suis dans ma vie de tous les jours. Cet enseignement à pour but de solliciter, de faire progresser l’individu. C’est un système philosophique au sens que Platon et Epicuredonnent à ce mot comme sont philosophiques les Anciens Mystères, l’Hermétisme et l’Alchimie qui ont inspiré la Franc-Maçonnerie. Leur point commun est l’enseignement symbolique, le rejet de l’enseignement dogmatique pratiqué dans notre monde profane. En conséquence, la recherche maçonnique n’est pas fondée sur la pensée unique.
Chaque maçon doit aborder ses études avec sa propre personnalité afin dedégager, ce qui est pout lui, sa vérité, en utilisant toute les sources dont il dispose, maçonniques ou non, et des discussions que l’on peut avoir avec nos différents frères.

Souffre, Mercure et Sel, sont des Eléments Alchimiques, car c’est comme cela qu’ils sont nommés dans nos différents ouvrages. Les Alchimistes étaient supposés chercher le secret de la Pierre Philosophale, ou le Grandœuvre. Ils sont censés être capables de transmuter les métaux vils en or. L’apprenti qui pourrait être associé au métal, doit par son travail pouvoir transmuter ce métal en or et de ce fait accéder à la connaissance et à la lumière. Mais tout comme les Alchimistes qui sont toujours à recherche de la transmutation parfaite, l’apprenti verra-t- il un jour la lumière? En tout cas, par son travail, sonassiduité aux tenues, son comportement, il tendra à s’en rapprocher.

Voyons la signification de ces éléments de manière séparée :

Le souffre

Symbole de l’esprit, il est de sexe male et actif. On le trouve naturellement en grande quantité et est connu depuis l’antiquité. Nous connaissons mieux les dérivés du Souffre comme l’acide sulfurique anciennement appelé VITRIOL. Ce terme, que l’onretrouve dans le cabinet de réflexion et qui n’a rien à voir avec cet acide veux dire : Visita Interiora Terra Rectificando Invenies Occulté Lapidem (visite l’intérieur de la terre, et en cherchant tu trouveras la pierre cachée), nous invite à travailler pour éliminer les défauts et les scories qui nous étouffent.
Les Alchimistes ont donné au souffre son propre signe, qui est un triangle au dessusd’une croix. Sa correspondance instrumentale maçonnique est l’équerre, qui est associée au Vénérable Maitre. Elle sert à tracer des lignes vraies et droites et nous annoncent que toutes nos actions doivent être réglées sur l’équité. Le Souffre est associé à la lumière, sa couleur est le rouge.
Son symbole, représente le bien, aspect positif tourné vers la vie, la lumière. Le Souffre, c’est...
tracking img