Selon vous, rire et politique font-ils bon ménage ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (399 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Une société est régie par son gouvernement qui est constitué d’hommes politiques. Ces derniers, avec le plus de sérieux possible tentent de passer à travers les moqueries, les parodies ou encore lescaricatures. Mais en vain, car la politique et le rire sont liés d’une manière positive mais aussi négative. Mais font-ils bon ménage ?

Par définition, le rire est l’expression de la gaieté, lesbienfaits et les vertus physiques ou mentales qu’il apporte sont connus de tous. Cependant le rire est lié à la politique, il permet la liberté d’expression sur des sujets politiques. Par exemple legrand comique Coluche, qui revendiquait sa désinvolture, s’exprimait sur un ton nouveau et critique, s’attaquait aux tabous mais surtout aux politiciens. Il abordait des thèmes différents comme lechômage dans son sketch « Le chômeur » en 1986, où il rappelait la dure réalité pour une personne au chômage pour trouver du travail. Il avait une opinion sur chaque parti politique dans un deuxième sketch «La politique » en1979. Son public pouvait alors à travers ses différents sketches se reconnaitre et exprimait son avis. Dans un autre registre, Philippe Geluck, avec « Le chat » aborde des thèmesdans lesquels la société se retrouve (inflation, anciennes dictatures…).

Malgré ce lien entre rire et politique, cette liaison entraine diverses conséquences. Tous ces sketchs, ces blagues, cesparodies et ces caricatures, ce qui décrédibilise l’image des politiciens. Gaspard Proust donne une image négative du couple présidentiel, il le représente comme « un bœuf à gourmette avec sa pute à frange», ce qui est péjoratif. Il utilise même un langage familier. Stéphane Guillon est connu pour ses « minutes subversives » sur France Inter, une radio écoutée par le plus grand nombre d’auditeurs. Seschroniques ayant, pour cible les hommes politiques, n’ont pas résisté à la « pseudo-censure » de ces hommes haut placés. En effet le chroniqueur Stéphane Guillon a été licencié de la radio France...
tracking img