Selon vous, un bon personnage de roman est-il reflet de la réalité ou une construction imaginaire très élaboré ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2709 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION

Selon vous, un bon personnage de roman est-il reflet de la réalité ou une construction imaginaire très élaboré ?

Dans l’esprit de tout les lecteurs, l’identification à un personnage de roman est essentiel, mais tous savent que le personnage de roman est différent selon le genre, l’époque, le lieu dont le roman traite. Quelles qualités littéraires le lecteur (ou moi enparticulier) attend-il du héros romanesque ? C’est pour cela que nous lecteurs pouvons nous demander si un bon personnage de roman est plutôt un reflet de la réalité ou bien une construction imaginaire très élaboré. Mais la définition d’un bon personnage de roman laisse le lecteur face à un paradoxe même si beaucoup de personne de roman s’inspire de la réalité il y a aussi par définition le personnagede roman qui reste un être de fiction. Mais un bon personnage de roman même tiré d’un univers très proche du notre aura toujours un parcours exemplaire voir héroïque qui le rendra exceptionnel.

Beaucoup de personnage de roman s’inspire de la réalité en effet dans le roman, le romancier fait tout pour que le personnage soit le plus proche du réel possible, qu’il imite le réel. il y à uneprécision moindre en ce qui concerne le réalisme des personnages et du monde. Le portrait des personnages s’appuie sur une description détaillée et réaliste : physionomie, détails anatomiques, précisions dans la description du vêtement etc. Ainsi dans Le Père Goriot de Balzac on voit l'évolution de Eugène de Rastignac, le personnage principal, dans la société aidé par le Père Goriot. On a donc uneparfaite description des personnage tel que Eugène de Rastignac, « jeunes gens » « le jeune âge » « préparant une belle destinée » « ses observations curieuses », « jeune provincial ». IL y a aussi de nombreux personnages dans Le Père Goriot, chacun à sa place dans le roman et dans la vie de tout les jours, chaque personnage influe dans le roman et Balzac montre grâce aux nombreux personnages maissurtout grâce a leur description, son but principale ; expliquer la société. Il montre grâce à Eugène de Rastignac son ascension sociales « cherche à s’insérer dans la société parisienne ». Une autre œuvre réaliste, Madame de Bovary de Flaubert, ce roman présente les principaux éléments caractéristiques du réalisme. Chaque personnage possède le langage de sa classe sociale Ainsi le père Rouaults’exprime comme un campagnard ; ses propos sont émaillés de provincialismes tels que « la petite », « manger le sang », « chez nous » (pour "à la maison"). Flaubert insiste sur le contexte dans lequel évolue les personnages et la cause de cette évolution, il appuie sur l’adolescence d’Emma, car son héroïne est en partie conditionnée par ses expériences de pensionnat, donc ça façon d’agir et depenser va résulter de ce qu’elle à vécu au pensionnat. Ce livre est réaliste, pour un lieu et une époque donné, le 19ème siècle. Les auteurs de romans réalistes veulent apporter une imitation du réel, grâce à une parfaite description des personnages, des lieu, des pensées, des actualités de l’époque traité, ils utilisent donc des faits réels, ce qui donne une impression concrète pour le lecteur.Ce qui accentue le réalisme, est que les auteurs utilisent aussi des humains de la vraie vie pour illustrer un de leur personnage, tel que dans L’œuvre de Zola. Claude Lantier le protagoniste est le personnage de roman réincarnant Cézanne (peintre et grand ami de Zola). Cézanne avait pour habitude de ne jamais finir ses toiles, tout comme Claude Lantier, « Il travaillait par habitude, ne finissaitrien » , il est le portrait de Cézanne dans ce roman. Zola s’inspire donc de personnage réel pour son roman, pour le rendre plus proche du monde humain et que les lecteurs sentent du véritable dans ce qu’ils sont entrain de lire. De même que Zola se représente dans le personnage de Pierre Sandoz, "il s'était lancé dans le journalisme. Il y gagnait plus largement sa vie...Le journalisme n'est...
tracking img