Sensation et perception

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1272 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sensation & Perception

Pour designer la connaissance sensible de l’univers, il y a deux termes; sensation et perception.

Définition de la sensation :
La sensation paraît être le donné le plus élémentaire, ce qui est vécu immédiatement pas un sujet incarné ; le chaud, le froid, le rouge, le piquant, le sucré. Et encore l’usage de tels mots pour exprimer les sensations trahit-il leuressence. Une sensation exprimée par des mots est déjà interprétée, conceptualisée ; une sensation pure serait ineffable.

Définition de la perception :
La perception parait plus élaborée, elle porte sur un objet significatif et situé dans l’espace ; par exemple, je perçois à quelques mètres de moi une chaise. La perception supposerait donc toute une construction mentale par laquelle lessensations vécues seraient extériorisées (ce qui aboutit à la perception d’un objet dans l’espace) et interprétées (je perçois des objets significatifs, non pas des lignes et des couleurs mais des maisons, des champs, des hommes, etc…) La perception serait un ensemble de sensations transformés, extériorisées, interprétées. Je me dis par exemple que pour « percevoir » cette chaise, il faut que j’aiepréalablement la « sensation » de certaines lignes ; de certaines couleurs que j’interprète ensuite et que j’organise pour aboutir à la perception de cet objet : la chaise.

Thèse ; Théorie Intellectualiste :
La théorie qui insiste sur ce caractère « construit », élaboré de la perception, est appelée théorie intellectualiste. C’est en effet l’intelligence qui, grâce à son travail d’interprétation,transformerait les sensations en perceptions, opérerait un travail de synthèse pour donner à la poussière des sensations une cohésion et un sens. Alain a bien montré ce surplus intellectuel qui est dans la perception ; par exemple, je dis que je perçois un cube ; or je n’ai pas vraiment la sensation d’un cube puisque le cube possède par définition six faces et douze arêtes et qu’il m’estimpossible de voir cela simultanément ; j’aurai au mieux la sensation de trois faces et neuf arêtes. Donc lorsque je dis que je perçois un cube, en réalité je juge d’après les trois faces et les neuf arêtes que c’est un cube. En regardant d’un autre côté je verrai d’autres faces ; mon jugement fait le synthèse de ces perspectives diverses. Ainsi, comme dit Alain : « un objet est pensé et non pas senti. »De même la perception de la distance serait le résultat d’un travail intellectuel. Je ne vois pas la distance puisque chaque rayon lumineux, de si loin qu’il me parvienne, frappe la rétine à bout portant ! Mais j’interprète la grandeur apparente des objets, les ombres et les lumières. Berkeley prétendait qu’un aveugle né rendu à la vision croirait que les objets touches ses yeux (c’estseulement par expérience et par raisonnement qu’il apprendrait à reconnaître les distances).
Alain raconte qu’assoupi dans un wagon de chemin de fer il regardait discrètement le paysage quand il aperçoit soudain dans l’herbe, à côté d’une vache, un monstre à six pattes, noir et velu, d’une taille énorme. Mais bien vite il reconnaît à quelques centimètres de lui une mouche bien banale sur la vitre ducompartiment ! En reconnaissant la mouche, il lui a restitué aussitôt la distance qui correspondait à sa grandeur apparente.

Antithèse ; théorie gestaltiste :
• Selon la Gestalt psychologie, les faits psychiques sont des « formes », c'est-à-dire des unités organiques qui s’individualisent et se limitent dans le champ spatial et temporel de perception ou de représentation (champ perceptif)(structure des « totalités organisées »)
• La perception est d’emblée structurée et que cette structuration obéit à certaines lois telles que la loi de la « bonne forme ».
• La structure qui s’impose de préférence aux autres est en général la moins compliquée, la plus régulière, la plus symétrique, celle qui présente le maximum d’unité, de simplicité et de régularité. Ex. . /. . /....
tracking img