Septime severe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4961 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de texte :

La carrière d’un Africain devenu empereur: Septime Sévère d’après Histoire Auguste, Vie de Septime Sévère, I-IV

« À son arrivée à Rome, il tomba sur un hôte qui était en train de lire la vie de l’empereur Hadrien, ce qu’il considéra comme un présage de sa réussite future. Il eut aussi un autre présage de l’empire… », ces phrases illustrent bien que dès son arrivée àRome, Septime Sévère a déjà en tête des projets ambitieux qu’il souhaite mener à terme.
Ce texte est extrait du livre Histoire Auguste, Vie de Septime Sévère. Cet ouvrage que l’on a pris l’habitude d’appeler Histoire Auguste est certainement le plus énigmatique que nous ait légué l’Antiquité. Il s’agit d’un recueil de biographies des empereurs romains composé au cours de l'Antiquité tardive, à lafin du IVe siècle. C’est un récit très orienté en faveur des empereurs romains. Celui-ci qui commence avec Hadrien et s’achève à la mort de Numérien, fils de Carus, couvrant ainsi une période de cent soixante-huit ans, de 117 à 285 après Jésus Christ. Ce qui fait l’originalité première de l’oeuvre, c’est que non seulement les empereurs principaux « légitimes » (Hadrien, Antonin, Marc-Aurèle…)sont dotés d’une biographie individuelle, mais qu’il en est de même aussi bien pour leurs «corégents», associés à leur pouvoir de manière subordonnée (Aelius, Géta…) que pour les usurpateurs (Avidius Cassius, les trente tyrans…). D’autre part, si l’auteur prétend être un biographe comme Suétone et non un historien comme Tacite, il laisse une large place aux détails, inventant des documents, desauteurs, des personnages pour justifier ses dires. Mieux, cet auteur adopte dans le cours de l’oeuvre six pseudonymes différents et prétend écrire les vies impériales un siècle plus tôt qu’il ne le fait en réalité. L’extrait est ici traduit par André Chastagnol, spécialiste de la littérature antique et professeur à la Sorbonne-Paris IV.
Il est donc question ici de la Vie de Septime Sévère, né le 11avril 146 en Afrique au sein d’une famille, les Septimius, originaire de Leptis Magna en Tripolitaine (Libye). Il fut empereur romain de 193 à 211, date de sa mort. Avec lui commence la dynastie des Sévères et l’arrivée au pouvoir de provinciaux d’ascendance non romaine. Dans cet extrait, il est question de l’enfance de Septime Sévère et de sa carrière politique et militaire.
On peut donc sedemander en quoi la carrière de Septime Sévère illustre t-elle bien l’intégration des élites provinciales d’ascendance non romaine dans le gouvernement de l’empire romain, jusqu’à l’accession au trône impérial ? Nous étudierons donc dans un premier temps la jeunesse de Septime Sévère pour voir que celui-ci a reçu l’éducation d’un fils de notable, puis, dans une seconde partie nous pourrons voir qu’ila bénéficié d’appuis familiaux essentiels qui lui ont ouverts les portes d’une brillante carrière politique et militaire jusqu’à sa mise en disgrâce. Pour finir, dans une dernière partie, nous étudierons son retour en grâce et la reprise en main de sa carrière jusqu’à son accession au trône impérial.

Comme on peut le voir au début du texte, Septime Sévère est né à Lepcis Magna : « Né àLeptis.. » (Lignes 1 à 2). Cette cité située en Afrique proconsulaire, sur la rive méridionale de la Méditerranée, a presque huit siècles d’existence à la naissance de Septime Sévère. Cette cité fut promue au rang de municipe de droit latin sous le règne de Vespasien entre 74 et 77, puis elle devint colonie romaine sous le règne de Trajan, peu avant 110 ; les habitants de la cité devenant donc touscitoyens romains : « ...avant que le droit de cité fut accordé à tous. » (Lignes 2 à 3). Sa promotion fut donc très rapide et elle devint alors une des cités les plus influentes d'Afrique du Nord et un important centre de commerce. Septime Sévère voit donc le jour dans une colonie honoraire de droit romain, ses institutions et ses monuments en faisaient le miroir de Rome car Lepcis Magna modelait...
tracking img