Serge gainsbourg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4635 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans Gainsbourg, il y a tout. La poésie, l'humour, la provoc, le désespoir, l'amour, le sexe, l'alcool... Gainsbourg, c'est nous tous. Sans faux-nez, beau et laid à la fois. Et puis, il y a le jazz, la java...naise, le reggae, le rock, le funk... Du "Poinçonneur des Lilas" à "Love on the Beat", il a tout compris. Personnalité singulière de la culture française, Serge Gainsbourg fut bien plusqu'un chanteur. Musicien, compositeur, poète, écrivain, acteur, réalisateur, peintre, " l'homme à la tête de chou " fut avant tout un immense mélodiste et un auteur de génie qui savait manier la langue française avec un talent très personnel. Le 2 avril 1928, naissent à Paris Lucien Ginzburg et sa soeur jumelle, Lilianne. Leurs parents, Joseph Ginzburg et son épouse, Olia Bessman, se sont installés àParis en 1919 après avoir fuit la Russie via Istambul. A leur arrivée en France, leur premier fils Marcel meurt d'une pneumonie à seize mois. Puis en 1927, était née une fille, Jacqueline.

Joseph, juif ashkénaze, est musicien et peintre. Plutôt pianiste classique, il devient à Paris musicien de jazz dans les bars et les boîtes de nuit à la mode. Son fils, Lucien, se met au piano très jeune, etsuivant les traces de son père, se forme au classique puis au jazz, par l'intermédiaire des ouvres de George Gershwin. Une rencontre avec la grande vedette de l'époque, Fréhel, en 1938, laisse un souvenir inoubliable au jeune garçon et influencera certainement son intérêt pour la chanson.

Pendant la guerre, la famille Ginzburg se réfugie en zone libre, vers Limoges. En 1945, après le retourdans la capitale, Lucien entre au lycée Condorcet dont il est renvoyé assez rapidement. Pratiquant le dessin et la peinture depuis longtemps, Lucien intègre donc l'école des Beaux-Arts. Lucien est obnubilé par la peinture et travaille énormément dans le but de réussir le chef-d'oeuvre qui le ferait entrer dans le cercle étroit des génies tels Goya ou Picasso. Mais éternellement insatisfait de sontravail, il en gardera toujours un complexe.

Pour gagner sa vie, Lucien joue du piano dans les bars où son père bénéficie d'une petite notoriété. Mais surtout, à cette époque, il découvre le jazz. En 1947, il rencontre Elisabeth Levitsky, fille d'aristocrates russes, qui devient sa compagne jusqu'à leur mariage le 3 novembre 1951. Il reprend alors l'enseignement du dessin qu'il avait déjà un peupratiqué, et s'occupe également d'une chorale.

En 1954, Lucien dépose six chansons à la SACEM (Société des auteurs compositeurs) dont deux seulement seront sauvées de l'oubli : "Défense d'afficher" chantée par Pia Colombo en 1959 et "Les amours perdues" qu'il offre à Juliette Gréco en 1961. Sous le pseudonyme de Julien Grix, il continue à écrire pour la revue d'un cabaret de travestis, "ChezMadame Arthur". Entre 1954 et 1957, il joue également du piano tous les étés dans un club du Touquet, période d'apprentissage intense pour ce pianiste autodidacte.

Séducteur infatigable, Lucien Ginzburg s'éloigne de son épouse dont il finit par divorcer en octobre 1957. 1958 est une année essentielle de la carrière de Serge Gainsbourg qui commence par prendre ce nouveau nom. Il choisitGainsbourg en hommage au peintre anglais Gainsborough, et Serge qui souligne ses origines russes.

Cette année-là, Serge Gainsbourg va choisir de détruire tout son travail de peintre et d'arrêter définitivement la peinture. Son père lui trouve une place de pianiste-guitariste au cabaret "Milord l'arsouille" où il accompagne la chanteuse Michèle Arnaud. Il va alors rencontrer Boris Vian,auteur-compositeur, écrivain et trompettiste de jazz. De cette rencontre, va naître chez Gainsbourg un vrai goût pour la composition. Partageant le même humour cynique et le sens aigu de la dérision que Vian, Serge Gainsbourg va se sentir plus libre pour écrire et surtout chanter ses propres textes.

Dès ses débuts, son style ne laisse personne indifférent. Il provoque soit le rejet soit l'enthousiasme. Denis...
tracking img